mercredi 28 décembre 2011

Le réveil des leaders palestiniens face aux diktats sionistes

IL SERAIT TEMPS QUE LA PALESTINE METTE FIN AUX ACCORDS D'OSLO QUI ONT PERMIS AUX COLONS SIONISTES EN CISJORDANIE OCCUPEE DE PASSER DE 150 000 A 550 000.

La réconciliation inter-palestinienne, avec l'arrivée du Hamas dans l'OLP, commence à avoir des répercussions. L’Autorité palestinienne songe à remettre en cause la reconnaissance de l’Etat d'Israël. A Ramallah on est plus que jamais divisés, tandis qu’en Israël on s'inquiète de cette régression dans le processus de paix.
Déclaration coup de tonnerre à Ramallah : « Les Palestiniens pourraient annuler les accords signés jusqu'a présent entre l'OLP et Israël ». La menace, qui vise directement les accords d'Oslo, est signée Mohamed Shtayeh, l’un des cadres du Fatah mais aussi l'un des négociateurs avec Israël.
« La reconnaissance d'Israël en 1993, n'était pas juste. L'OLP a reconnu Israël au sens géographique du terme, mais Israël n'a pas reconnu la Palestine au sens géographique, seulement en tant qu'institution. Israël a seulement reconnu l'OLP. Nous demandons maintenant une reconnaissance mutuelle », a-t-il ajouté.

mardi 27 décembre 2011

Les mystico-sionistes réhabilitent l'assassinat (VIDEO)

http://www.youtube.com/watch?v=jZ1E7uu42AM&feature=share

Le rabbin Yitzhak Shapiro dirige l'Od Yosef Chai Yeshiva dans la colonie de Yitzhar. Il est l'auteur de "La Torah du roi". Il y permet l'assassinat des bébés et des enfants menaçant Israël. Les juifs peuvent tuer les Gentils (goy) qui menacent Israel.

« Il est permis de tuer les Justes parmi des Nations, même si ils ne sont pas responsables de la situation menaçante. [...] Si nous tuons un païen qui a péché ou violé l'un des sept commandements -- parce que nous nous soucions des commandements -- il n'y a rien de mal à l'assassiner ».

Plusieurs rabbins éminents, dont le rabbin Yithak Ginzburg et le rabbin Yaakov Yosef, ont recommandé le livre à leurs étudiants et disciples.

lundi 26 décembre 2011

Les sionistes menacent de suspendre les "négociations de paix" bidon! CHICHE !!!

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a manifesté dimanche 25 décembre 2011 son refus de mener des négociations avec l'Autorité palestinienne si le gouvernement émanant de celle-ci comprend des représentants du Hamas, a rapporté la radio publique israélienne.

"Benjamin Netanyahu a déclaré que si le Hamas rallie le gouvernement palestinien, Israël refusera de mener des négociations de paix avec l'Autorité palestinienne", a indiqué la radio, qui a précisé que le Premier ministre a tenu ces propos durant la conférence annuelle des ambassadeurs israéliens à Jérusalem. De même source, M. Netanyahu a ajouté que "les progrès dans les pourparlers de paix (avec les Palestiniens) devront tenir compte des besoins sécuritaires d'Israël qui deviennent plus importants au vu de la situation régionale".

vendredi 23 décembre 2011

La créature sioniste se retourne contre ses créateurs et soutiens européens

Israël irrité par une critique européenne de sa politique de colonisation

La passe d'armes est vive entre Israël et quatre pays européens, la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et le Portugal. Ces derniers ont signé une déclaration commune critiquant la poursuite de la colonisation israélienne, s’attirant une réponse cinglante de l’Etat hébreu.
Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez
Depuis que la Palestine a été admise comme membre à part entière de l’Unesco, fin octobre 2011, Israël a répondu en annonçant la construction de plus de 3 000 logements dans les colonies juives de Cisjordanie et de Jérusalem-Est.
Dimanche dernier, le lancement d’une série d’appels d’offre par Israël a décidé Paris, Londres, Berlin et Lisbonne de signer une déclaration commune dans laquelle ces quatre membres du Conseil de sécurité de l’ONU se disent « consternés » et demandent à Israël de revenir sur sa décision. Les Européens s’émeuvent également de la recrudescence d’exactions commises par les colons israéliens.
Réponse de l’Etat hébreu ce mercredi : la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et le Portugal feraient mieux de se concentrer sur l’agenda international, à commencer par la situation en Syrie. Le ton du communiqué est acide, et il conclut en substance au manque de courage des quatre Européens.
Cet échange particulièrement musclé intervient après d’autres signes d’agacement réciproque entre Israël et certains dirigeants européens. Il y a quelques semaines, les médias avaient ainsi diffusé des propos de Nicolas Sarkozy qualifiant de « menteur » le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.
Les Etats-Unis ont réagi en expliquant que « crier sur les toits au Conseil de sécurité ne changera pas la situation sur le terrain ».

jeudi 22 décembre 2011

Sarkozy le sioniste s'aplatit un peu plus devant le CRIF

Le président de la République Nicolas Sarkozy a remis au directeur général du CRIF Haïm Musicant les insignes d’officier dans l’Ordre du Mérite, mercredi 21 décembre 2011 à l’Elysée.

« Vous avez œuvré auprès de Richard Prasquier pour faire entendre la voix des Français juifs dans le débat public et les représenter dans l’espace public ». Le chef de l’Etat a ajouté : « Vous savez très bien que pour la France, la sécurité d’Israël n’est pas négociable. Si Israël est menacé, la France sera à ses côtés. Les perspectives actuelles dans la région sont bien peu encourageantes. Mais la France ne renonce pas au dialogue. »

mercredi 21 décembre 2011

Ovadia Yossef: la plus haute autorité raciste d'Israël

Le rabbin, Ovadia Yossef

Il est très facile de faire passer les insultes proférées par Ovadia Yossef pour le énième dérapage d’un vieillard. Cette excuse est trop commode. De même, le fait qu’il s’en prenne à tout le monde et pas seulement aux Arabes ne le dégage d’aucune responsabilité. Ovadia Yossef, nous dit-on, est un sage de la Torah, le dernier grand maître de sa génération, vénéré par de nombreux laïcs. Cet homme, nous explique-t-on, connaît par cœur les livres sacrés et maîtrise toutes les subtilités de la loi judaïque. Fort bien. Pourtant, les discours prononcés à la synagogue Yazdi, à Jérusalem, frappent par leur pauvreté.

C’est ça, le maître de la Torah ? C’est ça, le chef d’un mouvement politique qui pèse sur les décisions de l’Etat d’Israël ? C’est ça, l’homme chez qui tous les dirigeants israéliens, à de rares exceptions, se précipitent pour obtenir quelque insigne faveur ? Cette personnalité qui pèse tant sur l’agenda israélien n’est pourtant qu’un raciste, doublé d’un misogyne patenté. Après l’ouragan qui a frappé La Nouvelle-Orléans, il a déclaré : “Là-bas, ce sont des Nègres. Les Nègres ont-ils apporté la Torah ? Yallah, un ouragan s’est abattu sur eux et les a noyés, parce qu’ils n’ont pas de dieu.” Il s’est moqué d’Obama en le traitant d’“esclave”. A une autre occasion, il a décrété que “marcher entre deux femmes, c’est marcher entre deux ânes”. A propos de Shulamit Aloni [dirigeante historique de la gauche pacifiste et laïque], il a déclaré : “Le jour où elle mourra, il faudra organiser un festin.” Les Noirs et les femmes ne sont pas les seuls à faire les frais de son éloquence. Si un religieux comme [le ministre de la Justice] Yaakov Neeman a dû subir ses anathèmes, ce n’est rien à côté de Yossi Sarid [ancien dirigeant de la gauche], à propos duquel Yossef a déclaré : “C’est le mal incarné. Il faut l’extirper de ce monde, le pendre haut et court.” Son sermon sur Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, et ses amis s’inscrit donc dans une suite logique : “Puissent-ils disparaître de la Terre. Puisse Dieu envoyer un fléau aux Palestiniens, ces enfants d’Ismaël, ces vils ennemis d’Israël.” Au moins, voilà les Palestiniens en excellente compagnie.

mardi 20 décembre 2011

La propagande sioniste tente de salir Salh Hamouri en lui prêtant des propos mensongers

Le MRAP indigné par la campagne de haine à l'encontre de Salah Hamouri


Le MRAP est indigné par les graves accusations tenues à l'encontre de Salah Hamouri à peine deux jours après sa libération par certains médias israéliens et repris par Richard Pasquier, le Président du CRIF.

Ils accusent Salah Hamouri d'avoir déclaré à l'agence Reuters « Le rabbin Yossef Ovadia mérite la mort ». Salah Hamouri, mais aussi les journalistes de l’agence Reuters qui l’ont interviewé, démentent, enregistrement à l’appui, de tels propos.

Cela n'empêche pas le discours haineux à l'encontre de Salah Hamouri et de sa famille : « Denise Hamouri peu être fière d’avoir mis au monde un assassin ». Ou encore : « Pour bien des Israéliens c’est Hamouri qui mérite de mourir. »

Ces propos ignobles sont une atteinte à la dignité de Salah Hamouri et de sa famille. Le MRAP demande aux autorités françaises de prendre toutes les mesures pour assurer la protection de Salah Hamouri, ressortissant français.

Le comité de soutien à Salah Hamouri, dans un communiqué saluant sa libération, déclarait que désormais Salah était « sous la protection de son Comité de soutien et aussi de l’opinion publique.» Le MRAP soutient cet appel à la vigilance de chacun et chacune.

Paris le 20 décembre 2011

samedi 17 décembre 2011

Israel au ban des nations

Voici la traduction de l’article de ce magazine qui, comme son nom le suggère, a pour objet général de faire la promotion d’Israël (traduction CAPJPO-EuroPalestine)

Titre : La marque « Israël » est la plus mauvaise du monde (par la rédaction d’Israel Today)

Comme si le statut d’Israël sur la scène mondiale n’était pas déjà assez dégradé, voilà qu’une nouvelle étude, publiée mercredi aux Etats-Unis nous apprend que son image est la pire de tous les pays à la surface de la planète. L’étude, appelée Indices des Marques Nationales (National Brands Index, NBI), a été dirigée par un conseiller du gouvernement américain, Simon Anholt, et conduite par la société d’études de marchés GMI (Global Market Insite Inc.). Ses conclusions sont sans appel : Israël est bon dernier, en ce qui concerne la perception, par le public, de son image.

Ont été interrogés 25.903 consommateurs de d’Israël et de 35 autres pays, à qui il a été demandé de noter chacun des pays étrangers (35, donc) au regard de six critères : « Investissement et Immigration », « Exportations », « Culture et Patrimoine », « Population », « Gouvernance », et enfin « Tourisme ». Le NBI est le premier outil analytique de classement des nations en tant que marques.

« La marque Israël est de très loin la plus négative que nous ayons jamais mesurée avec le NBI ; elle ressort bonne dernière sur la quasi-totalité des critères de l’étude », écrit son auteur Simon Anholt.

Anholt estime que la politique d’un Etat peut affecter la perception qu’une personne aura de chacun des aspects d’un pays donné. A la lumière des annonces récentes du ministère israélien des Affaires étrangères, en vue de restaurer la « marque » Israël, Anholt explique que pour une chance de succès d’améliorer son image de manière durable, un pays doit être prêt à modifier ses comportements. Une bonne réputation ne se construit pas, elle se gagne, ajoute-t-il.

« Si l’intention d’Israël est de promouvoir l’idée qu’il s’agit d’un pays où il fait bon vivre et investir, alors il y a du pain sur la planche », conclut-il. Le classement exécrable d’Israël vaut pour chacune des catégories sous revue, y compris le fait qu’Israël est de loin le pays où les sondés ont le moins envie de visiter. Pire encore, la population israélienne est perçue comme étant la moins accueillante du monde.

Dernière surprise désagréable : à ceux qui pensaient que les Etats-Unis sont le meilleur ami d’Israël, et qu’Israël y bénéficie toujours d’une cote d’amour, le NBI apporte un démenti cinglant. Les Américains notent Israël à peine moins sévèrement que la Chine pour ce qui est de sa politique internationale, au regard de la paix et de la sécurité.

Les 35 pays autres qu’Israël inclus dans l’étude sont les suivants : Argentine, Australie, Belgique, Brésil, Canada, Chine, République Tchèque, Danemark, Egypte, Estonie, France, Allemagne, Hongrie, Inde, Indonésie, République d’Irlande, Italie, Japon, Malaisie, Mexique, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Pologne, Portugal, Russie, Singapour, Afrique du Sud, Corée du Sud, Espagne, Suède, Suisse, Turquie, Royaume-Uni, Etats-Unis d’Amérique.

http://www.israeltoday.co.il/default.aspx?tabid=178&nid=10395#.TtzFQM2Uef0

vendredi 16 décembre 2011

L'occupant sioniste remplit de nouveau ses geôles. Arrestations massives de Palestiniens.

L’association de défense des prisonniers palestiniens Addameer signale la très grande recrudescence d’emprisonnements de Palestiniens par Israël depuis la première vague de libération annoncée par le gouvernement Netanyahou. Près de 470 Palestiniens ont en effet été arrêtés entre le 18 octobre dernier et le 12 décembre, dont 70 enfants et 11 femmes, tandis que 477 prisonniers politiques étaient libérés, rapporte cette ONG.
Ramallah, 15 Decembre 2011 – L’échange de prisonniers conclu pour la libération de Gilad Shalit s’est en réalité traduit par une énorme vague de nouvelles arrestations et d’emprisonnements, alerte ADDAMEER.
En outre les prisonniers libérés sont en danger constant d’être agressés, non seulement par les colons, mais aussi par l’armée israélienne, qui effectue des descentes à leurs domiciles, leur ordonne de rencontrer les services secrets israéliens, et a même arrêté un prisonnier à peine libéré.
Les soldats israéliens se déguisent souvent en civils palestiniens pour essayer de piéger les anciens prisonniers à leur travail ou près de chez eux.
L’armée et les services secrets conduisent ensemble des raids après minuit, saccageant les foyers de ces Palestiniens sous prétexte de vouloir les fouiller.
La majorité des enfants arrêtés pendant la période considérée vient du camp de Shufat à Jérusalem et du camp de réfugiés de Dheisheh à Bethléem.
Au cours des deux dernières semaines, 11 enfants ont été kidnappés par l’armée israélienne dans le camp de Shufat et 20 dans celui de Dheisheh.
Deux des femmes emmenées lors des deux derniers mois, sont toujours en détention.
Une femme récemment relâchée, Irsa Salhab, journaliste, a passé plus de 20 jours au centre d’interrogatoire de Moskobiyyeh.
Six femmes ont été arrêtées pendant une manifestation à l’extérieur de la prison de Hasharon, alors qu’elles réclamaient la libération des prisonnières non incluses dans la première vague de "l’échange".
Trois d’entre elles ont été emprisonnées.
Les militants politiques ont été tout particulièrement visés au cours des derniers mois. 150 pour leur soi-disant appartenance à des partis politiques, notamment le FPLP..
Des membres du Conseil législatif palestinien ont vu leur "détention administrative" prolongée et l’un d’entre eux a été condamné à 30 ans de prison.
De plus, le 27 octobre dernier, prenant prétexte de la grève de la faim des prisonniers contre les mesures punitives et notamment l’isolement, l’administration pénitentiaire a prolongé d’un an la peine d’isolement de Ahmad Sa’adat. Au début décembre, ce prisonnier en était à son 34ème mois consécutif en cellule isolée.
L’armée s’est également acharnée sur les défenseurs des droits de l’homme, afin de réprimer toute résistance populaire.
Des manifestants pacifiques ont été arrêtés dans quasiment tous les villages qui sont engagés dans des protestations hebdomadaires : 2 à Bil’in, 3 à Nabi Saleh, 17 à Beit Ummar, 3 à Al-Ma’asara, 1 à Kufr Qaddum, et 2 à Al-Walajeh, sans compter les arrestations à Jerusalem Est et dans le sud d’Hébron.
Une violence inouïe a été employée pour disperser ces manifestations, causant la mort de Mustafa Tamimi, 28 ans, le 10 décembre dernier.
Ce constat très inquiétant amène ADDAMEER à s’interroger sur ce qui va se passer après la deuxième vague d’échange de prisonniers annoncée pour dimanche.
L’association appelle les citoyens du monde entier à se mobiliser pour faire cesser la détention arbitraire des Palestiniens et la violence israélienne.
Addameer Prisoner Support and Human Rights Association
P. O. Box : 17338, Jerusalem

jeudi 15 décembre 2011

L'Union européenne à la remorque de l'état sioniste, c'en est lassant.

L'Europe pousse l'agneau palestinien à "négocier" directement avec son oppresseur sioniste qui poursuit tranquillement sa totale mainmise sur ce qui reste du banthoustan palestinien.

L'Union européenne (UE) souhaite voir Israël et les Palestiniens reprendre des négociations directes en vue de résoudre leurs disputes, a indiqué mercredi 14 décembre 2011 le président du Conseil européen Herman Van Rompuy.
M. Van Rompuy a tenu ces propos lors d'un entretien avec le président de l'Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas, en visite à Bruxelles. "J'ai souligné combien l'UE demeure attachée à la solution à deux Etats. J'ai souligné que le meilleur moyen de parvenir à cela passe par des négociations directes entre les deux parties", a indiqué M. Van Rompuy dans une déclaration à l'issue de l'entretien. M. Abbas s'est rendu à Bruxelles après avoir hissé le drapeau national palestinien au quartier général de l'UNESCO, mardi 13 décembre à Paris. "J'espère que le jour viendra où nous allons hisser le drapeau de la Palestine aux Nations Unies, et avec le soutien de l'Union européenne", a déclaré M. Abbas lors d'une conférence de presse après son entretien avec M. Van Rompuy.

mercredi 14 décembre 2011

1000 rues sans nom pour les bougnoules de Jérusalem. Comment survivre sans adresse?

par Gerard Fredj (israel infos)
Plus de mille rues de Jérusalem-est attendent toujours de recevoir un nom.

La municipalité vient de résoudre le "problème" de l'une d'entre elles, en lui attribuant le nom d' "Umm Kulthum" (Oum Kalsoum), la célère chanteuse égyptienne.
Ce nom est "un des 86 annoncés pour trois quartiers : Tzur Bachar, Beit Hanina, et Isawiya.

L'absence de nom attribué à plusieurs centaines de rues pose des problèmes au quotidien pour les habitants arabes de ces quartiers : difficultés à être localisés, quasi impossibilité de recevoir du courrier.

Pour la première fois, les habitants de ces rues auront une adresse.
Selon le maire de Jérusalem, Nir Barkats "nous travaillons dans ces quartiers pour améliorer la vie au quotidien et réduire les disparités".

Selon le conseiller municipal Meir Margalit (Meretz) en charge du dossier de Jérusalem est, nommer l'ensemble des rues pourrait prendre plus d'un an.

Le conseil du quartier de Beth Hanina a été sollicité pour proposer des noms à partir des photos aériennes du quartier.

Oum Kalsoum, la chanteuse égyptienne décédée en 1975, était populaire dans le monde arabe mais également en Europe de l'ouest.
"Cela fait des années que nous réclamons que nos rues soient identifiées, parce que, quand vous avez besoin d'une ambulance ou d'un service d'urgences, vous devez pouvoir leur indiquer où vous habitez", expliquait un habitant de Beit Hanina.

"Le courrier est un problème énorme parce que les gens ne peuvent pas donner d'adresse exacte", souligne-t-il.

La municipalité veut consulter la population sur le choix des noms, mais l'a appelée à s'abstenir de toute proposition "provocatrice", en désignant par exemple des auteurs d'attentats. Les noms seront soumis à l'approbation d'une commission municipale, a précisé un responsable municipal.

"Les habitants peuvent proposer des noms, qui seront examinés par une commission puis une autre présidée par un juge de la Cour suprême, c'est le même processus qu'à Jérusalem-Ouest et l'ensemble d'Israël", a-t-il expliqué.

mardi 13 décembre 2011

Sarkozy passe la pommade sur le dos du caniche palestinien

L'Occident impérial fait tout un cinéma pour maintenir l'illusion d'un processus de paix pendant que l'ogre sioniste dévore tranquillement ce qui reste de la Palestine.

"Le président de la République recevra, ce mardi 13 décembre 2011, à 18h00 au Palais de l'Elysée, Mahmoud Abbas, Président de l'Autorité palestinienne.
L'entretien sera consacré à la situation dans les Territoires palestiniens, aux relations bilatérales franco-palestiniennes, aux moyens de faire progresser le processus de paix israélo-palestinien ainsi qu'aux principales questions régionales."

dimanche 11 décembre 2011

En novlangue sioniste le peuple palestinien n'existe plus.

Les sionistes ne savent plus comment se débarrasser du problème palestinien. Après avoir expulsé les Palestiniens, rasé leurs villages, réduits à l'état de colonisés, les sionistes inventent un nouveau concept. Et si ce peuple a été inventé? Formidable! Il suffit de faire dire aux supporters sionistes de répandre la bonne parole, comme le candidat américain.
Newt Gingrich, nouveau favori dans la course à l'investiture républicaine, n'a pas fait dans la dentelle, vendredi, en traitant les Palestiniens de ''peuple inventé'' et de ''groupes de terroristes''. Interviewé par la chaîne The Jewish Channel, il a accusé l'Autorité palestinienne de partager avec le Hamas "l'énorme désir de détruire Israël". Il a critiqué l'administration Obama qui se fait selon lui "des illusions" sur la situation au Proche-Orient, avant de mettre en doute la légitimité de l'aspiration des Palestiniens à un État. "Nous sommes en présence d'un peuple palestinien inventé, qui est en fait un peuple arabe, et qui faisait historiquement partie de la communauté arabe", a observé M. Gingrich, qui dispose d'un diplôme d'histoire. Selon lui, les Palestiniens, "avaient la possibilité d'aller n'importe où. Mais pour un certain nombre de raisons politiques, nous avons entretenu cette guerre contre Israël depuis les années 1940 et je trouve que c'est tragique".

mercredi 7 décembre 2011

un écrivain sioniste expulsé de la conférence des écrivains méditerranéens. Tahar Ben Jelloun prend sa défense.

Marseille :un auteur israélien expulsé de la conférence des écrivains méditerranéens
par Gerard Fredj
La Conférence des écrivains méditerranéens a connu une journée d'agitation après l'expulsion d'une table ronde d'un auteur israélien à la demande d'un poète palestinien, Najwan Darwish.
Pour Pierre Assouline, écrivain, journaliste, et éditeur notamment du blog "La république des livres" la participation de Moshe Sakal "n'était pas cruciale" dans cette table-ronde consacrée au printemps arabe.
Une bien étrange justification de la censure !
Joint par téléphone par le quotidien Haaretz, Assouline rappelle qu'il y a deux ans, les auteurs palestiniens avaient boycotté la conférence en raison de la présence même des israéliens.
Darwish a lui accepté la présence israélienne, à condition qu'il ne soit à aucun moment assis à coté d 'un israélien.
Pierre Assouline, qui a expliqué la situation à l'assistance avant le début de la table-ronde a déclaré "que la moitié de la salle était en colère, l'autre moitié satisfaite".
Moshe Sakal a pour sa part été surpris d'entendre Darwish l'accuser "de l'avoir expulsé de sa terre" et "comme les juifs des pays arabes, de haïr particulièrement les palestiniens"
Sakal rapporte également qu'à son entrée dans le hall, il s'est retrouvé près de Tahar ben Jelloun qui s'exprimait "contre ce type de boycott" expliquant qu'il fallait plutôt "parler aux écrivains israéliens même si l'on n'approuve pas la politique israélienne".

vendredi 2 décembre 2011

Le prix de la culpabilité: l'Allemagne renforce les capacités militaires nucléaires du régime sioniste

L'Allemagne fournira à Israël un sixième sous-marin, capable de transporter des armes nucléaires, rapporte le journal allemand «Der Spiegel». Le ministre de la défense allemand, Thomas de Maizière, a promis durant sa visite en Israël, la semaine dernière, que le gouvernement de Berlin financera le navire à hauteur de 135 000 000€.

6 sous-marins livrés gratuitement ou à moitié prix. On aurait compris que l'Allemagne aide les communautés juives de par le monde, mais la plupart des survivants, surtout en Israël, vivent dans le dénuement, quand même les banques sionistes refusent de leur rendre l'argent placé par leurs familles avant la guerre.
Mais surarmer cet Etat conquérant, impérialiste, colonial, et expansionniste (contre qui au fait tous ces armements atomiques? l'Allemagne ne rend pas service ni aux juifs ni à la paix.

lundi 28 novembre 2011

La "novlangue" sioniste du CRIF

La "novlangue" consiste à exprimer une réalité par un euphémisme pour lui enlever son caractère brutal ou illégitime.
Reçus à déjeuner par leur complice Sarkozy, les dirigeants du CRIF ont présenté leurs exigences:
Le terme colonies devrait être remplacé par implantations, plus neutre, car "colonies" renvoie à ce qui se faisait dans les territoires colonisés par l'Occident, ce qui fait mal aux oreilles sensibles des "judéo-sionistes".
Pour ces derniers, il n'y a pas de "territoires occupés", mais seulement "disputés", d'ailleurs dans leur grande générosité, les sionistes accepteraient de rétrocéder jusqu'à 40% de ce qui reste de la patrie palestinienne.
A condition d'assurer la "sécurité" de l'entité sioniste. Vous comprenez, la puissance nucléaire et les armements les plus modernes ainsi que le soutien inconditionnel de l'Amérique et de l'Europe ne suffisent pas à tranquilliser les sionistes. Par "sécurité", notion somme toute compréhensible, le régime sioniste entend garder le contrôle des frontières et de l'espace aérien d'un hypothétique bantoustan éventuel que la générosité sioniste accorderait aux sous-hommes qu'ils dominent.
D'après les responsables du CRIF leur allié et complice Sarkozy a prêté une oreille attentive à leurs doléances.

vendredi 25 novembre 2011

Sarkozy se soumet aux diktats du CRIF

Une délégation du CRIF a été reçue le 23 novembre 2011 pour un déjeuner à l'Élysée avec le Président de la République, en présence du Ministre d'État, Ministre des Affaires étrangères et européennes, M. Alain Juppé. La délégation du CRIF était composée de Richard Prasquier, président, Meyer Habib et Ariel Goldmann, vice-présidents, Francis Kalifat, trésorier, et Haim Musicant, directeur général.
Le repas, auquel participaient Jean David Levitte, conseiller diplomatique et Christian Fremont directeur de cabinet, s'est déroulé dans une ambiance de grande chaleur et de complète franchise.
L'Iran, dont la course à l'armement nucléaire, amplement démontrée désormais depuis le rapport de l'AIEA, est considérée comme un danger essentiel pour la paix du monde, la sécurité de l'État d'Israël et l'équilibre des forces au Moyen Orient a été le premier sujet abordé, à la suite de la proposition française de modifier drastiquement le niveau des sanctions par l'interruption des achats de pétrole iranien et le gel des avoirs de la Banque centrale d’Iran. La France considère que tout doit être tenté pour éviter les frappes militaires et que les sanctions économiques représentent une dernière chance pour la paix: il faut qu'elles deviennent aussi efficaces que possible.
Le chef de l'État a déclaré avec solennité que pour la France, la sécurité d'Israël n'était pas négociable et que la France se tiendrait aux côtés d'Israël si ce dernier était menacé.
Aux questions sur les risques de succès islamistes là où se sont produits les révolutions qualifiées de "printemps arabes", le Président a marqué la nécessité de grande vigilance mais aussi sa certitude que cette évolution recèle à long terme les meilleures chances pour la paix, car les démocraties ne se font pas la guerre et les dictatures ne sont pas des remparts efficaces contre l'aggravation des conflits.

Alain Juppé a fait un tour d'horizon des différents Etats arabes, en insistant sur les risques d’une grave dégradation de la situation économique en l'Égypte et la détermination de la France en Syrie. Le Président de la République considère que la période brève de réchauffement entre la France et la Syrie avait été bénéfique pour l'indépendance du Liban par rapport à la Syrie mais que le gouvernement libanais est actuellement sous l’influence du Hezbollah. L'intervention de l'OTAN en Libye, où la France a joué un rôle déterminant, a permis de protéger la population libyenne des massacres que lui promettait un dictateur sanguinaire, et quelle que soit l'évolution, le Président considère que ce faisant, les ferments de la liberté et de la démocratie ont été plantés dans ce pays. Il a confirmé que la venue de Kadhafi à Paris était liée à la solution, par la France, du martyre des "infirmières bulgares".

Nicolas Sarkozy pense que l'évolution dans le monde arabe impose au gouvernement israélien d'en tirer les conséquences et de faire de nouvelles ouvertures. Il considère que la question des constructions dans les implantations qui a été mise au premier plan par M. Mitchell, suivi par le gouvernement américain, ne devrait pas faire partie des conditions prérequises à des négociations, et que ce fut une erreur de la mettre sur ce plan, mais il regrette que l'annonce de nouvelles constructions vienne donner un signal politique négatif pour la reprise du dialogue entre Israéliens et Palestiniens.

La délégation du CRIF a rappelé que le gouvernement israélien avait gelé les constructions pendant dix mois sans que cela amenât les Palestiniens à la table des négociations. Elle a regretté les confusions permanentes entre Jérusalem, dont elle rappelé la centralité aux yeux du peuple juif dont c'est la capitale, et les territoires "disputés". Le terme d'implantations, qui est neutre devrait être utilisé à la place du mot "colonie" qui connote toute l'histoire du colonialisme européen: il est choquant et paradoxal, s'agissant des lieux de Judée, où la présence juive est particulièrement ancienne.

Les relations entre la France et Israël ont été ainsi longuement abordées. Le Président de la République a rappelé que sa carrière politique tout entière montrait la profondeur de son attachement pour Israël et il s'est étonné de la virulence des critiques contre lui par certains segments de la communauté juive de France. Il a parlé de son engagement personnel pour la libération de Gilad Shalit, reconnue par les parents de celui-ci, de son discours à la Knesset au cours de son voyage d'État en Israël et de la permanence de ses positions. Il a évoqué ses relations anciennes d'amitié pour Benjamin Netanyahu et sa famille et de sa volonté de surmonter les malentendus récemment installés.

La délégation du CRIF a rappelé les récentes prises de position, qui avaient entraîné une surprise et souvent un choc dans la communauté juive de France. Notamment, le soutien de la France à l'entrée de la Palestine comme État membre de l'UNESCO signifie que les tentatives de délégitimation historique de la présence juive vont se développer (caveau des Patriarches à Hébron, tombeaux de Rachel et de Joseph, travaux dans la vieille ville de Jérusalem); elle signifie aussi que aucun cas n'est fait, dans l'enceinte de l'Éducation, de la Culture et de la Science, au discours de haine et de déni, notamment, mais pas uniquement, celui du Hamas à Gaza.

Le président de la République a souligné qu'il fallait renforcer le poids international de l'Autorité Palestinienne, présidée par Mahmoud Abbas, qui reste un interlocuteur modéré et doit se confronter à des adversaires politiques beaucoup plus virulents.

Il a rappelé également que la France ne soutiendrait pas la demande de reconnaissance de la Palestine comme un État membre par le Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Concernant le statut d'État non membre pour la Palestine à l'Assemblée Générale des Nations Unies, le Président de la République a indiqué, comme il l’avait déclaré le 21 septembre à l’ONU, que la France y était favorable dans son principe et a considéré qu’un accord sur quatre points contribuerait à réunir un soutien très large, y compris de la part d'Israël, sur cette initiative.

Ces quatre points sont les suivants : une négociation visant à deux États-Nations, l'État d'Israël pour le peuple juif, l’État de Palestine pour le peuple palestinien ; une pleine prise en compte des exigences de sécurité d'Israël ; une relance des négociations bilatérales sans préalable ; un engagement à ne pas utiliser ce nouveau statut pour mettre en cause Israël devant les juridictions internationales.

Richard Prasquier

lundi 21 novembre 2011

BHL, le judaisme, le sionisme, Israël, et la Libye. Cherchez l'erreur!

Le philosophe Bernard-Henri Lévy a déclaré, dimanche 20 novembre 2011, que "c'est en tant que juif" qu'il avait "participé à l'aventure politique en Libye", lors de la première Convention nationale organisé par le Conseil représentation des organisations juives de France (CRIF). "J'ai porté en étendard ma fidélité à mon nom et ma fidélité au sionisme et à Israël", a-t-il déclaré.

Le CRIF tenait dimanche 20 novembre à Paris sa première convention nationale, intitulée "Demain les Juifs de France", à laquelle participaient de nombreux intellectuels, politologues, sociologues, chercheurs. Près de 900 personnes ont ainsi assisté à des débats, très ouverts, souvent animés, sur les défis communautaires, les nouveaux visages de l'antisémitisme, ou les nouveaux défis pour les juifs de France. Bernard-Henri Lévy, invité à s'exprimer sur ce thème a déclaré: "C'est en tant que juif que j'ai participé à cette aventure politique, que j'ai contribué à définir des fronts militants, que j'ai contribué à élaborer pour mon pays et pour un autre pays une stratégie et des tactiques". "Je ne l'aurais pas fait si je n'avais pas été juif", a poursuivi le philosophe. "Ce que je vous dis là, je l'ai dit à Tripoli, à Benghazi, devant des foules arabes, je l'ai dit lors d'une allocution prononcée le 13 avril dernier sur la grand place de Benghazi devant 30.000 jeunes combattants représentatifs de toutes les tribus de Libye", a-t-il ajouté.

"SALAFISATION" de la société sioniste: Les femmes remises à leur (vraie) place

Article de Libération

Cachez cette femme que je ne saurais voir. Sous la pression des juifs ultra-orthodoxes, les femmes sont de plus en plus rares sur les panneaux publicitaires de Jérusalem. Dernière victime : la top-model israélienne Sandy Bar. Dans toutes les autres villes du pays, elle est visible dans des poses avantageuses, présentant la collection d’hiver d’une chaîne de vêtements. Mais à dans la Ville sainte, les publicitaires ont cédé à la pression des hommes en noir : les affiches sont recentrées sur un gros plan de l’avant-bras de la mannequin.

Une organisation pour le don d’organes a également préféré faire disparaître les portraits de femmes de la mosaïque de visages qui accompagne ses publicités. Dans certains quartiers religieux de Jérusalem, les affiches représentant le beau sexe sont en effet souvent arrachées, poussant les annonceurs à l’autocensure dans une ville où un quart des habitants se définissent comme des juifs ultra-orthodoxes.

Ces dernières années, les femmes sont de plus en plus marginalisées dans cette communauté qui représente 10% de la population de l’Etat hébreu. En octobre, pendant les fêtes juives, une rue du quartier religieux de Mea Shearim, à Jérusalem, a pour la première fois été divisée en deux : un trottoir pour les hommes, l’autre pour les femmes. La Cour suprême est ensuite intervenue pour mettre fin à cette ségrégation. «L’oppression croissante des femmes par les religieux radicaux a des répercussions dans l’ensemble de la société», s’inquiète la députée de gauche (Meretz) Zehava Gal-On, militante de longue date pour les droits des femmes.

L’armée, dans laquelle les jeunes Israéliennes effectuent deux ans de service obligatoire, est particulièrement touchée en raison du nombre croissant d’officiers religieux. Les incidents se sont multipliés ces derniers mois : des cadets ont quitté un séminaire parce que des soldates y chantaient - ce qui est considéré comme impur par certains religieux radicaux -, les femmes ont été séparées des hommes lors de plusieurs cérémonies militaires et des officiers religieux ont demandé que les soldates ne soient plus intégrées dans les unités de combat mixtes. Plusieurs généraux à la retraite se sont également inquiétés, dans une lettre ouverte au chef d’état-major, de «discriminations […] contraires aux valeurs fondamentales de la société israélienne».

Entre 2007 et 2011, l’Etat hébreu est passé de la 36e à la 55e position du Global Gender Gap Index, publié par le Forum économique mondial, qui mesure les différentiels hommes-femmes dans 135 pays. Cette année, l’Etat hébreu se classe derrière la Mongolie, le Kirghizistan et la Namibie.

jeudi 17 novembre 2011

Les sionistes n'en reviennent pas d'être stigmatisés en Irlande

Pauvres sionistes! Le temps est loin où ils bénéficiaient d'une sympathie automatique du David sympa contre un Goliath barbare. Evidemment, ils ne font pas le lien avec l'occupation, les arrestations, la torture, les barrages, le nettoyage ethnique, les ratonnades...

Ci-dessous le cri d'un site sioniste:
L'Irlande est le pays le plus hostile à Israël en EuropeLa haine d'Israël atteint des nouveaux sommets en Irlande. Une scandaleuse campagne anti-israélienne a eu lieu le week-end dernier sur la principale rue piétonne de Dublin, représentant les soldats de Tsahal en soldats nazis. Dans le cadre de cette action, parrainée par le conseil municipal de Dublin, un groupe de militants pro palestiniens a mis en place une maquette de la barrière de séparation et de barrages de Tsahal.
Les militants se sont habillés en soldats et ont battu, humilié et pointé leurs armes vers d'autres activistes déguisés en palestiniens, et ce devant des milliers de citoyens irlandais et de touristes.
Cette action rejoint des accusations lancées contre Israël au parlement irlandais la semaine dernière, disant qu'Israël avait "kidnappé, maltraité et déshabillé" les ressortissant irlandais qui ont participé à une flottille pour Gaza et arrêté récemment par Israël. Ce n'est pas tout. Un groupe Facebook lancé il y a deux mois appelle au lancement de lourdes pierres sur le bâtiment de l'ambassade d'Israël à Dublin.

samedi 12 novembre 2011

Dernière lubie sioniste: Le peuple palestinien, une invention du KGB

Par Guy Millière, le (néo)con pro-américain et sioniste.

C’était, note Ion Mihai Pacepa, ancien chef de la Securitate roumaine, dans son livre The Kremlin Legacy, un jour de 1964, « nous avons été convoqués à une réunion conjointe du KGB, à Moscou ». Le sujet était d’importance : « il s’agissait de redéfinir la lutte contre Israël, considéré comme un allié de l’Occident dans le cadre de la guerre que nous menions contre lui ». La guerre arabe pour la destruction d’Israël n’était pas susceptible d’attirer beaucoup de soutiens dans les « mouvements pour la paix », satellites de l’Union Soviétique. Il fallait la redéfinir. L’époque était aux luttes de libération nationale. Il fut décidé que ce serait une lutte de libération nationale : celle du « peuple palestinien ». L’organisation s’appellerait OLP : Organisation de Libération de la Palestine. Des membres des services syriens et des services égyptiens participaient. Les Syriens ont proposé leur homme pour en prendre la tête, Ahmed Choukairy, et il fut choisi. Les Egyptiens avaient leur candidat : Yasser Arafat. Quand il apparut que Choukairy ne faisait pas l’affaire, il fut décidé de le remplacer par Arafat, et, explique Pacepa, celui-ci fut « façonné » : costume de Che Guevara moyen-oriental, barbe de trois jours de baroudeur. « Il fallait séduire nos militants et nos relais en Europe ».
Quarante et quelques années après, l’opération de séduction apparaît avoir été un net succès. Non seulement la « lutte de libération nationale du peuple palestinien » apparaît comme juste et légitime, mais nul ne met plus en doute l’existence d’un peuple palestinien. Personne n’ose dire que ce peuple a été inventé à des fins de propagande : personne ne semble vouloir s’en souvenir. Personne ne semble vouloir se souvenir de ce que la création du peuple palestinien était un outil de la lutte de l’Union Soviétique contre l’Occident dans les temps de la guerre froide.
Et de fait : la lutte de libération nationale inventée par le KGB a fait du chemin : il y a eu les accords d’Oslo et la création de l’Autorité Palestinienne en Judée-Samarie. Il y a eu l’émergence du Hamas, puis, après la chute de l’Union Soviétique, l’insertion d’une dimension islamiste dans le conflit. Il y a eu surtout, avec Oslo, la reconnaissance par un gouvernement israélien de l’invention du KGB, le « peuple palestinien », invention qui a débouchée sur les idées de « territoires palestiniens », « occupés » par Israël.

jeudi 10 novembre 2011

RIONS aux dépens du crypto-sioniste: Le crétin GUY MILLIERE ou "comment le peuple palestinien fut inventé)

Les judéo-sionistes sont aux abois et on les comprend. Ah! fini le temps où ils faisaient la pluie et le beau temps dans les médias. Alors pour contrer le livre de Shlomo Sand, ils ont écrit un livre-miroir.
A déguster suavement:


POURQUOI ET COMMENT LE PEUPLE PALESTINIEN FUT INVENTE


C’était, note Ion Mihai Pacepa, ancien chef de la Securitate roumaine, dans son livre The Kremlin Legacy, un jour de 1964, « nous avons été convoqués à une réunion conjointe du KGB, à Moscou ». Le sujet était d’importance : « il s’agissait de redéfinir la lutte contre Israël, considéré comme un allié de l’Occident dans le cadre de la guerre que nous menions contre lui ». La guerre arabe pour la destruction d’Israël n’était pas susceptible d’attirer beaucoup de soutiens dans les « mouvements pour la paix », satellites de l’Union Soviétique. Il fallait la redéfinir. L’époque était aux luttes de libération nationale. Il fut décidé que ce serait une lutte de libération nationale : celle du « peuple palestinien ». L’organisation s’appellerait OLP : Organisation de Libération de la Palestine. Des membres des services syriens et des services égyptiens participaient. Les Syriens ont proposé leur homme pour en prendre la tête, Ahmed Choukairy, et il fut choisi. Les Egyptiens avaient leur candidat : Yasser Arafat. Quand il apparut que Choukairy ne faisait pas l’affaire, il fut décidé de le remplacer par Arafat, et, explique Pacepa, celui-ci fut « façonné » : costume de Che Guevara moyen-oriental, barbe de trois jours de baroudeur. « Il fallait séduire nos militants et nos relais en Europe ».
Quarante et quelques années après, l’opération de séduction apparaît avoir été un net succès. Non seulement la « lutte de libération nationale du peuple palestinien » apparaît comme juste et légitime, mais nul ne met plus en doute l’existence d’un peuple palestinien. Personne n’ose dire que ce peuple a été inventé à des fins de propagande : personne ne semble vouloir s’en souvenir. Personne ne semble vouloir se souvenir de ce que la création du peuple palestinien était un outil de la lutte de l’Union Soviétique contre l’Occident dans les temps de la guerre froide.
Et de fait : la lutte de libération nationale inventée par le KGB a fait du chemin : il y a eu les accords d’Oslo et la création de l’Autorité Palestinienne en Judée-Samarie. Il y a eu l’émergence du Hamas, puis, après la chute de l’Union Soviétique, l’insertion d’une dimension islamiste dans le conflit. Il y a eu surtout, avec Oslo, la reconnaissance par un gouvernement israélien de l’invention du KGB, le « peuple palestinien », invention qui a débouchée sur les idées de « territoires palestiniens », « occupés » par Israël.
Nous sommes aujourd’hui dans un moment où la branche islamiste tient Gaza et où la branche issue de l’OLP, à Ramallah, essaie d’obtenir une reconnaissance internationale à l’ONU, et l’a obtenue à l’Unesco, avec le soutien de pays tels que la France.
Nous sommes dès lors, dirai-je, en un moment où le gouvernement d’Israël doit se rendre compte qu’il a laissé l’avantage à ses ennemis et qu’en acceptant que se dissémine leur narration de l’histoire, il les a laissé se doter d’une aura de légitimité dont ils n’auraient jamais du pouvoir se doter.
Nous sommes dans un moment où, à mes yeux, le gouvernement israélien devrait remettre l’histoire à sa place et la vérité à la sienne, et, depuis là, passer à l’offensive pour regagner le terrain perdu.
Deux vidéos ont été mises en ligne sur youtube par Danny Ayalon, vice-ministre des Affaires Etrangères, qui vont en ce sens et sont un excellent commencement : « The Truth About the Peace Process » (la vérité sur le processus de paix) et « The Truth About the West Bank »(la vérité sur la rive occidentale). Ces vidéos ont suscité la fureur de l’Autorité palestinienne, ce qui montre qu’elles ont visé juste.
Le petit livre que je viens de faire paraître va dans la même direction : il contient deux de mes textes et le premier texte traduit en français du grand écrivain américain David Horowitz. Nous n’usons pas de circonlocutions. Nous appelons un chat un chat, les dirigeants palestiniens des imposteurs et ceux que les médias occidentaux nomment « activistes » des assassins. Nous disons ce qui est : que le « peuple palestinien » a été inventé, que ce n’est pas une lutte de libération nationale, qu’il n’y a pas de « territoires palestiniens » et que les organisations palestiniennes sont des mouvements totalitaires et terroristes qui doivent être traités comme tels.
Et je réponds à l’avance à ceux qui nous traiteraient d’extrémistes : dire la vérité et rappeler les faits n’est pas extrémistes. C’est simplement dire la vérité et rappeler les faits.
A laisser se propager une fausse narration de l’histoire, on en arrive où nous en sommes.
Que l’OLP demande à être reconnue comme un Etat à l’ONU montre qu’une limite est atteinte. Que l’OLP soit admise comme Etat à part entière à l’UNESCO montre que la limite est franchie. Il est temps d’arrêter le délire. Il y a eu, déjà, beaucoup trop de morts. Cela suffit.
Guy Millière

La "démocratie" sioniste veut couper l'aide étrangère aux ONG israéliennes

Netanyahu backs laws to limit donations to Israeli human rights organizations
Bills seek to harm to human rights groups which relayed information to the Goldstone committee that followed IDF's Operation Cast Lead on Gaza.
By Jonathan Lis and Nir Hasson

Two bills restricting human rights organizations in Israel that were put on hold are now back on the legislative table. The proposed laws which would significantly curtail the ability of organizations to seek donations overseas will be brought to a vote next Sunday by the ministerial legislative committee.


Prime Minister Benjamin Netanyahu has announced this week that he supports legislation of these bills, and will back their handling and approval by the ministerial committee. These are legislative initiatives that were discussed by the ministerial committee last June. Their handling was frozen at the request of Minister Benny Begin (Likud ), so as to avoid international criticism of Israel ahead of the Palestinian attempt to gain statehood recognition at the United Nations in September.
The proposed bills seek to cause economic harm to human rights groups which relayed information to the special UN committee headed by Judge Goldstone following the IDF's Operation Cast Lead on the Gaza Strip..........(........)..............

SARKOZY rend compte au Congrès juif mondial

Sarkozy: "Israël n'a pas de meilleur partenaire sécuritaire que la France dans le dossier iranien" (Guysen.International.News)
Le président français Nicolas Sarkozy a promis de soutenir Israël dans le dossier nucléaire iranien lors d'une rencontre avec le Congrès juif mondial à l'Elysée, selon plusieurs sources. "Israël n'a pas de meilleur partenaire sécuritaire que la France quand il s'agit de l'Iran", a assuré Sarkozy devant les dirigeants juifs.

mercredi 9 novembre 2011

La société sioniste en état de fascisation avancée

Eh oui! Au début, c'était facile, on tapait sur les Arabes, l'ennemi héréditaire et irréductible, et on a créé une société occupante, avec ses délires expansionnistes, ses attitudes arrogantes et ses sentiments d'impunité et de supériorité.
La fascisation des esprits ne peut même plus tolérer une critique interne au sein de la société sioniste. Tout le monde au pas.

Israël: acte de vandalisme contre une responsable anticolonisation
Des graffitis menaçants imputés à des colons extrémistes ont été découverts dans la cage d'escalier d'un immeuble où vit une responsable du mouvement israélien anti-colonisation La Paix Maintenant, a indiqué mardi la police. "Des menaces de mort et des croix gammées accompagnées du slogan 'Il y a un prix' ont été peintes sur les murs de la cage d'escalier de l'immeuble où habite Hagit Ofran à Jérusalem", a affirmé le porte-parole de la police.

lundi 7 novembre 2011

VERS UNE NOUVELLE AVENTURE GUERRIERE SIONISTE ?

Le monde retient son souffle. Le monde entier accroché à la décision du petit empire sioniste.
Après avoir soumis le monde arabe à sa volonté, l'état sioniste veut élargir son influence au monde musulman, en particulier chiite, en s'attaquant à l'Iran.
Détenteur de 200 bombes nucléaires et défendu par l'immense arsenal américain, français et anglais, l'empire sioniste ne peut tolérer l'émergence d'une autre puissance régionale. Surtout si elle a le culot de ne pas se soumettre à la Pax Americana.
Jusqu'à quand va durer cette lamentable comédie? Et à quand le véritable réveil arabe?

vendredi 4 novembre 2011

UJFP et Amnesty International: Une expo sur les Bédouins du Néguev

L’UJFP, conjointement avec Amnesty International, organise une exposition de photos et une série de conférences avec des Bédouins du Néguev et de la Cisjordanie. L ’exposition aura lieu du 12 au 20 novembre à la Mairie du 2ème arrondissement, 8 rue de la Banque , 75002 Paris (M° Bourse). Un débat aura lieu avec la participation des Bédouins le mercredi 16 novembre à 19h30 dans la Salle Jean-Dame , 17 rue Léopold Bellan, 75002 Paris (M° Bourse). Ensuite, l’exposition se produira à Fontenay-sous-Bois (94), du 21 au 26 novembre, à la Halle Roublot , 95 rue Roublot, Fontenay-sous-Bois (RER Fontenay-sous-Bois, sortie boul. de Vincennes). Une conférence-débat avec des Bédouins est organisée le vendredi 25 novembre à 19 heures à la Halle Roublot. À 21h30, les personnes présentes auront droit à un concert avec Kamilia Joubran et Sandra Bessis à « Musiques au Comptoir » à la même adresse. La conférence et le concert sont organisés conjointement par l’UJFP et le Comité Palestine 94 Nord. Nous remercions la mairie du 2ème arrondissement de Paris (EELV) et celle de Fontenay (PCF) pour leur collaboration. La tournée se produira ensuite à Lyon, Marseille et Bordeaux. Par ailleurs, Irène Steinert, membre du Bureau national de l’UJFP, a écrit un article sur les Bédouins du Néguev, à qui l’État d’Israël nie les titres de propriété sur leurs maisons et leurs terres. Après avoir décrit la situation de cette population arabe dans le sud d’Israël, Irène trace l’évolution de la législation foncière d’Israël et son bras armé en la matière, le KKL. Vous trouverez cet article dans le fichier attaché .

jeudi 3 novembre 2011

Les sionistes mettent la "paix" à toutes les sauces.

A les entendre, les sionistes ne rêveraient que de paix, si on les laissait juste occuper l'espace vital qui leur revient de droit biblique.
Et revoici Rabin avec ses accords d'Oslo qui accordent officiellement la souveraineté sioniste sur 60% de la Cisjordanie et qui ont fait passer le nombre des colons de 150 000 à 550 000.
Avec la complicité aveugle des socialistes français.
Bertrand Delanoë, Maire de Paris, et Bernard Zilberg, président de la Maison Itshak Rabin, organisent une grande soirée d’hommage et pour la paix, à l’occasion du 16e anniversaire de la disparition d’Itshak Rabin, en présence de Yossi Gal, ambassadeur d’Israël en France.

La déchéance de l'Europe face à l'impérialisme sioniste

LES Européens ne font que bavasser et exprimer leurs "préoccupations" devant une politique coloniale menée avec brutalité et détermination pour éliminer ce qui reste de palestinien et un "processus de paix" comique et moribond.
Témoin encore cette posture totalement inopérante de Ashton qui donne en fait carte blanche à l'impérialisme sioniste et avalise ses conquêtes:
"La chef de la diplomatie de l'Union européenne Catherine Ashton a qualifié d'"inacceptable" le projet israélien de construire de nouveaux logements à Jérusalem-Est annexée, estimant qu'il allait à l'encontre des engagements d'Israël, dans un communiqué publié le 1er novembre 2011.
"Les colonies sont illégales du point de vue de la loi internationale", a souligné Mme Ashton avant d'appeler Israël à renoncer à ce projet de nouvelles constructions"

Inacceptables? et les sanctions? Ah pardon! les sanctions c'est pour les bougnoules qui ne se soumettent pas à l'Occident.

mercredi 2 novembre 2011

L'état sioniste donne des leçons de "morale et d'honnêteté éducatives" aux Palestiniens

ATTENTION: INFO PIQUEE DANS UN SITE SIONISTE:


UNESCO - L'admission de la Palestine est incompatible avec l'éducation à la haine dans les manuels scolaires palestiniens
par Laurent COHEN
L'Autorité palestinienne ne remplit pas les conditions morales requises pour devenir membre à part entière de l'UNESCO.

C'est ce qu'affirme l'Institut de surveillance pour la paix et la tolérance culturelle dans l'éducation (IMPACT-SE), selon lequel la " diabolisation d'Israël " imprègne encore en profondeur le système scolaire palestinien et, avant tout, les manuels destinés aux élèves.

Délégitimation d'Israël, négation du droit des juifs à vivre au sein d'un Etat souverain, révisionnisme historique, propos teintés d'antisémitisme (parfois issus de sources islamiques) – autant d'éléments mis en avant par IMPACT, au cours de son analyse des programmes scolaires dispensés dans les établissements sous contrôle de l'Autorité palestinienne.

Ainsi, outre les Territoires palestiniens eux-mêmes, la Jordanie, le Liban et la Syrie, les cartes de la région proche-orientale ne mentionnent jamais le nom, ni l'existence de l'Etat d'Israël.

mardi 1 novembre 2011

L'armée d'occupation sioniste reconstitue le stock des prisonniers palestiniens

Tandis que ses bombardements ont fait 12 morts dans la bande de Gaza, Israël met les bouchées doubles en Cisjordanie, pour essayer de compenser le nombre de prisonniers politiques palestiniens qu’il a été obligé de libérer. Un tribunal militaire vient de condamner ce lundi un avocat de Naplouse, membre du Fatah à 30 ans de prison.

Jamal Tirawi qui a été enlevé, le 25 mai 2007, de son domicile dans le camp de réfugiés de Balata à Naplouse, est un député du Fatah, élu en 2006.

Après avoir passé 4 ans et demi en prison, son procès ayant été reporté plus de 70 fois, il a été condamné lundi à 30 ans de prison, ayant été accusé d’être l’un des chefs de la branche militaire du Fatah.

Tribunaux illégaux, mascarade judiciaire, répression des opposants : l’occupant a de plus en plus de mal à cacher son visage de dictateur affolé.

CAPJPO-EuroPalestine

lundi 31 octobre 2011

Le Maroc s'enfonce dans la collaboration avec le lobby sioniste

Pour la première fois dans le monde arabe : une Conférence de commémoration de l'Holocauste (Maroc)
31/10/11

Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
Fin septembre 2011, l'université marocaine Al-Akhawayn (UA), basée à Ifrane dans la région du Moyen Atlas, a ouvert un colloque de trois jours commémorant la Shoah. (1) L'événement, intitulé "Mohammed V, Juste des Nations", (2) était consacré à la mémoire de l'Holocauste et à honorer le défunt roi Mohammed V, qui aurait refusé de remettre la population juive du Maroc aux mains du régime français de Vichy lors de l'occupation du Maroc.
Le colloque incluait des conférences sur le défunt monarque et sur la communauté juive marocaine, des séances consacrées à des témoignages de survivants de l'Holocauste originaires d'Europe, ainsi qu'une visite du musée juif marocain de Casablanca en compagnie de Zhor Rhihel, la conservatrice musulmane du musée. Le célèbre chanteur Maxime Kartouchi a chanté des airs de musique juive marocaine, et des repas cachers ont été servis.

Le Club Mimouna - une organisation étudiante à l'origine de la Conférence

La conférence a été organisée par l'université Mimouna Club, une organisation étudiante créée en 2007 dans le but faire connaître au plus grand nombre le patrimoine juif marocain. Le club vise à sensibiliser le public marocain, notamment les jeunes, à la diversité de la culture marocaine, en plaçant l'accent sur la communauté juive marocaine comme modèle de coexistence entre Juifs et musulmans dans le monde arabe. Le club a déjà organisé plusieurs événements sur le patrimoine juif marocain, avec la participation d'Israéliens, et propose également des cours d'hébreu.

Le fondateur et président du Club Mimouna, Elmehdi Boudra (24 ans), est étudiant en sciences politiques. Lui-même musulman, Boudra s'intéresse de près à la culture juive marocaine, et est un ardent défenseur du dialogue interculturel. (3) Son intérêt pour les Juifs et les relations judéo-musulmanes lui vient de son histoire familiale: les expériences de sa grand-mère qui a grandi dans le quartier juif de Casablanca, les rapports de son grand-père avec ses voisins juifs, (4) ont suscité une curiosité pour le judaïsme. Pour en savoir plus, il a étudié avec Simon Levy, l'un des directeurs du Musée du judaïsme marocain de Casablanca, et s'est informé sur l'Holocauste par de nombreuses lectures. (5) Ghassan Essalehi (23 ans) (6) un musulman de Rabat, a co-fondé le Club Mimouna avec Boudra. Titulaire d'une licence d'études internationales et de communication, il termine actuellement une maîtrise en diplomatie (7).

Intervenants de la conférence

Parmi les participants à la conférence se trouvaient des historiens spécialistes de la période de l'Holocauste, des rescapés du génocide juif (dont Elisabeth Citron, rescapée d'Auschwitz d'origine hongroise) (8), les dirigeants de la communauté juive du Maroc, ainsi que des étudiants juifs et musulmans du Maroc et des Etats-Unis.

André Azoulay, intellectuel juif marocain et conseiller du roi, a déclaré, lors de son intervention, que quand l'Europe s'était trouvée sous la coupe de la barbarie nazie, le Maroc avait apporté une lueur d'espoir: "En s'élevant contre les lois racistes de Vichy, le roi Mohammed V a fourni à chacun de nous la possibilité de brandir les valeurs de courage, la liberté, d'humanisme et de modernité que plusieurs d'entre nous cherchent à établir dans la société marocaine." (9)

Il a également noté que dans la nouvelle constitution marocaine, le roi actuel, Mohammed VI, a inclus une longue introduction insistant sur la richesse et la diversité des éléments spirituels et culturels qui composent la société contemporaine marocaine. S'adressant aux organisateurs de la conférence, il a dit: "Vous, étudiants musulmans, avez décidé de vous identifier à notre libération. Ce n'est pas quelque chose d'habituel." (10)

Serge Berdugo, ambassadeur itinérant du Roi du Maroc et secrétaire général de la communauté juive dans le pays, a déclaré que grâce à la protection de Mohammad V, aucun Juif marocain n'avait été arrêté ou envoyé dans les camps de concentration. Il a précisé que le roi avait manifesté son respect pour ses sujets juifs en invitant tous les dignitaires juifs à la Fête du Trône de 1941, et les avait placés à côté des officiers français et allemands. Berdugo a également relaté une histoire racontée au sujet du roi: quand le français général Noguès annonça que 200 000 étoiles jaunes avaient été préparées pour les Juifs du Maroc, le roi aurait répondu qu'il lui en faudrait 50 de plus - pour lui-même et sa famille. Selon Berdugo, le roi aurait dit à la presse à l'époque: "Je n'approuve pas du tout ces nouvelles lois contre les Juifs et je refuse d'être associé à toute mesure contre eux. Comme par le passé, les Israélites restent sous ma protection et je refuse de faire des distinctions entre mes sujets" (11).

Le Roi Mohammed VI s'oppose au négationnisme

Cette conférence, la première dans un pays arabe à commémorer l'Holocauste, a bénéficié d'un bon écho dans les médias marocains et étrangers. Elle entre dans le cadre de la politique du roi du Maroc, qui s'est élevé contre le négationnisme. Dans un discours de 2009, le Roi Mohammed VI a déclaré: "L'amnésie n'a aucune incidence sur la compréhension que j'ai de l'Holocauste, ou sur celle de mon peuple... Ensemble nous devons nous efforcer de réaffirmer la raison et les valeurs qui fondent la légitimité d'un espace de coexistence où les mots de dignité, de justice et de liberté s'exprimeront de la même manière et coexisteront avec les mêmes exigences, indépendamment de nos origines, cultures, ou de notre spiritualité. C'est notre interprétation marocaine du devoir de mémoire dicté par la Shoah." (12)

La "démocratie" sioniste n'aime pas qu'on dévoile les basses oeuvres de son armée

Alors qu’elle effectuait son service militaire dans des bureaux d’Etat-major, en 2008, la jeune Anat Kam avait fait les copies de plusieurs centaines de documents, et les avait donnés au reporter du Haaretz Uri Blau.
Ce dernier avait ensuite exploité une partie d’entre eux, en particulier des pièces apportant la preuve qu’en dépit de décisions de la Cour Suprême israélienne, l’armée continuait sans vergogne la pratique d’assassinats ciblés de Palestiniens en Cisjordanie.
Blau reçut peu après des menaces de mort de la part des services secrets, et se réfugia à l’étranger, à Londres. Son statut de journaliste devait cependant lui permettre ultérieurement de rentrer au pays, sans être inquiété judiciairement.
Quant à la jeune femme, qui n’avait tenté aucune mesure de camouflage de son acte courageux, elle fut immédiatement découverte, et reconnut les faits.
Après plus de deux années d’assignation à résidence, son procès vient de se terminer dimanche.
Le procureur lui avait mis un « marché » en main, selon la procédure du « plaider coupable ».
Soit Anat persistait dans ses déclarations primitives, où elle revendiquait le caractère politique de sa démarche, et elle était alors assurée de prendre 15 ans ferme pour atteinte à la sécurité de l’Etat.
Soit elle plaidait coupable, déclarait qu’elle avait agi « par pure idiotie », et sa peine serait réduite.
Anat Kam a opté pour le « plaider coupable », et la condamnation lui a été signifiée dimanche matin. Les deux années d’assignation à résidence qu’elle vient de subir ne sont pas décomptées du total, et il lui restera 18 mois de mise à l’épreuve à sa sortie de prison.
L’armée « la plus morale du monde » compte au moins un membre méritant effectivement ce qualificatif : il s’appelle Anat Kam.

dimanche 30 octobre 2011

Les sionistes espèrent 1027 victimes palestiniennes pour leur mort!

1 mort en Israël. Certains en attendent désormais 1027 à Gaza.

Rédigé par JSS le Oct 30th, 2011 and filed under Israël-Territoires Disputés, Terrorisme et Contre Terrorisme. Vous pouvez suivre les réponses à cet article grâce au RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback à cet article

Samedi soir, un Juif est mort lors d’une attaque lancée depuis Gaza sur les populations civiles israéliennes. Le Jihad Islamique confirme la paternité sur les 20 attaques au missile. Selon le taux de change en vigueur, 1 Juif est égal à 1027 Palestiniens. N’ayant plus d’otages à Gaza, certains Israéliens demandent à ce que le taux de change soit respecté également lorsqu’il s’agit de se défendre et de contre-attaquer.

ON TIRE ET ON PLEURE: la devise des sionistes

Les sionistes sont très malheureux (si! si!) lorsqu'ils sont amenés (les pauvres!) par les circonstances historiques à expulser, massacrer ou torturer du Palestinien. Vous comprenez, c'est contraire à l'éthique juive.
Ainsi ils ne sont pas contents du développement dans leurs colonies du racisme et des ratonnades. Ce qui était prévisible. On n'occupe pas impunément un peuple en gardant les mains propres. Alors de temps en temps, les sionistes lancent des cris d'alarme contre leurs propres excès. mais ne les croyez surtout pas. Illustration: cette mise en garde d'un général qui restera lettre morte:

"C’est à l’occasion de son départ à la retraite (courageux, mais pas téméraire !) que le Brigadier General Nitzan Alon, commandant de la division armée en Cisjordanie , a condamné les attaques par les colons d’extrême-droite des Palestiniens, soulignant que l’armée n’avait pas fait grand chose pour les en empêcher.
Sexprimant à l’occasion de la cérémonie de départ, Alon a insisté sur le fait que "l’armée israélienne devrait prévenir et empêcher les exactions des colons, qu’ils appellent ’le prix de la vengeance’ mais qui sont en fait des actes de terrorisme".
Alon, qui va être remplacé par le brigadier général Hagai Mordechai, a fait savoir que la colère monte un peu partout à cause de ces colons extrêmistes le plus souvent armés, de leurs attaques des villages et fermes palestiniennes, des oliveraies, des mosquées."

vendredi 28 octobre 2011

L'état sioniste offre au pape un olivier palestinien (vieux de 200 ans)

Benjamin Netanyahu avait promis au Pape lors de sa dernière visite en Italie, de lui faire cadeau d’un arbre centenaire d'Israël. L'arbre, vieux de 200 ans, sera planté mercredi 3 novembre 2011 dans les jardins du Vatican.
Selon un communiqué de l'Ambassade d'Israël près du "Saint-Siège" publié lundi 24 octobre 2011, l'olivier fait plus de deux mètres de large et quatre mètres de haut. Il a poussé sur les collines de Nazareth, en basse Galilée.

UNE OLIVERAIE CONFISQUEE PROBABLEMENT AUX PALESTINIENS!

La Jordanie: monarchie vassale du sionisme

La Jordanie est le dernier allié d'Israël dans la région (Abdallah II) (Guysen.International.News)
Le roi Abdallah II de Jordanie a déclaré ce jeudi que son royaume était le dernier allié d'Israël dans la région. Ce dernier a par ailleurs averti que l'Egypte pourrait briser l'accord de paix avec l'Etat juif.

L'armée d'occupation sioniste reconstitue déjà le stock des prisonniers palestiniens pour de futurs échanges

A peine relâché dans l’accord Shalit, il est déjà mis en garde à vue
Rédigé par JSS le Oct 27th, 2011 and filed under Israël-Territoires Disputés, Terrorisme et Contre Terrorisme. Vous pouvez suivre les réponses à cet article grâce au RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback à cet article
Les forces de sécurité d’Israël ont mis en détention provisoire, mardi après-midi, Samer al-Issawi, un prisonnier libéré lors de l’accord Shalit. L’information n’a pas été confirmée par Israël et n’est publié, pour l’heure, que par la presse palestinienne (Wafa Press).
Les soldats israéliens auraient arrêté al-Issawi à un point de passage près d’Issawiya, un quartier arabe de l’est de Jérusalem, et l’ont détenu pendant 13 heures au sein du poste du Quartier Russe de la capitale de l’État Juif.
La famille Al-Issawi a condamné la détention et a appelé les organisations des droits de l’homme à intervenir immédiatement pour empêcher les futures détentions. Al-Issawi est un terroriste affilié au Hamas condamné par la justice israélienne pour ses liens avec une organisation terroriste visant à attaquer Israël.
Amos Lerah – JSSNews

jeudi 27 octobre 2011

Les dîners des CRIF régionaux attirent toujours la gratin local français. Israël, quand tu nous tiens!

En présence de Richard Prasquier, président du CRIF, et de son prédécesseur, Roger Cukierman, s’est tenu mardi 25 octobre 2011 à Valenciennes le deuxième diner du CRIF Nord-Pas-de-Calais.

Les 135 participants ont été reçus par le maire de Valenciennes et député européen Dominique Riquet. De nombreuses personnalités ont participé à la soirée. Parmi elles, Valérie Letard, ancienne ministre et sénatrice, Franck Olivier Lachaud, sous préfet de Valenciennes, l'archevêque de Lille Mgr Laurent Ulrich, le pasteur Frédéric Verspeteen, membre de la conférence mondiale des religions pour la paix, l'aumônier musulman général des prisons et un aumônier musulman de l’armée, Le consul de Pologne à Lille, le président du tribunal de grande instance de Lille, le président de France-Israël Lille. Des élus de saint Quentin et de Lille représentaient respectivement Xavier Bertrand et Martine Aubry. L’ensemble des communautés juives de la région était représenté. Ce diner a été un succès grâce aux efforts du président de la communauté juive de Valenciennes, Gérard Bissor, et l’aide très importante de la municipalité.

mercredi 26 octobre 2011

L'Occident colonial et le printemps arabe

Après avoir soutenu les dictatures, qui ont fait le sale boulot, c'est-à-dire éradiquer les forces sociales et syndicales progressistes, leur avoir vendu des armes et récupéré leurs richesses, voilà que l'Occident se préoccupe de démocratie et de droit des des femmes.
"La France sera "vigilante à ce que les valeurs que nous avons défendues aux côtés du peuple libyen soient respectées : l'alternance démocratique, le respect de la personne humaine, l'égalité des droits entre l'homme et la femme. Pour nous c'est absolument essentiel", a expliqué lundi 24 octobre, Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères. Tout en rappelant que le nouvel homme fort de Tripoli, le président Moustapha Abdeljalil, avait assuré que les Libyens étaient des "musulmans modérés", Alain Juppé a cependant concédé : "C'est un problème pour nous, notamment en ce qui concerne le respect de la dignité de la femme".
Curieusement (sic) cet Occident laisse prospérer une des monarchies les plus obscurantistes, les plus obscènes, les plus viles, où on connaît le mépris et la soumission des femmes. Mais cette monarchie est la complice de l'Amérique, des sionistes, et du complexe militaro-industriel occidental. Alors vive l'Arabie Saoudite!!!

mardi 25 octobre 2011

La "justice" militaire sioniste, très coulante pour les assassinats de Palestiniens

25.10.2011 - 27 Tishri 5772
ISRAËL - Un officier de Tsahal suspendu pour avoir tué un palestinien
par David Koskas
L'armée israélienne a finalement pris la décision de suspendre l'officier responsable du soldat qui a tué un Palestinien par balles le mois dernier, près du village de Kousra.

Le terrible incident, décrit tout d'abord par Tsahal comme une "défaillance opérationnelle", est en fait dû, d'après les conclusions de l'enquête, à une erreur de jugement de la part de l'officier incriminé.

Face à une foule de 200 manifestants, dont certains jetaient des pierres, ses hommes et lui se sont sentis dépassés et menacés; il a alors pris la décision d'ouvrir le feu, et un manifestant fut tué.
L'armée israélienne s'attendait à des situations difficiles sur le terrain: la mort du Palestinien survint quelques heures seulement avant que le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas présente, devant les Nations unies, la demande de reconnaissance de l'Etat palestinien.
Les soldats étaient équipés de matériel de dispersion et avaient reçu des instructions précises, notamment celle donnée par le Chef d'Etat-major Benny Gantz de n'envoyer sur le terrain que des soldats expérimentés.
L'officier n'a pas respecté cette dernière consigne.
Il restera au sein de l'armée mais quittera les unités combattantes.

lundi 24 octobre 2011

Le régime sioniste reconstitue le cheptel des prisonniers palestiniens

Deux Palestiniens condamnés par un tribunal militaire pour appartenance au FDLP:
Un tribunal militaire israélien a condamné dimanche deux Palestiniens de Naplouse à des peines de plusieurs années de prison. Ils ont été reconnus coupables d'appartenance au groupe terroriste palestinien, le FDLP (Front Démocratique pour la Libération de la Palestine), et sont accusés de "mener des actes agressifs à l’encontre d’Israël."
Des prisonniers politiques qui n'ont pas de "sang sur les mains" selon la formule consacrée mais qui s'opposent à l'occupation

dimanche 23 octobre 2011

Les sionistes poursuivent le nettoyage ethnique, en s'attaquant aux bédouins

Après les Arabes, chrétiens et musulmans, chassés manu militari en 1948, avec quelques crimes de guerre à la clé (Deir Yassin entre autres) et la destruction de toute trace des populations d'origine, le régime sioniste s'attaque à ses "citoyens" (de 3e zone il est vrai) pour s'accaparer de leurs terres.

http://www.youtube.com/watch?v=eQoWJt5wfJ8&feature=fvsr

jeudi 20 octobre 2011

Prisonniers palestiniens: Le CRIF fait la leçon au PS

L’avocat français de Gilad Shalit a regretté mardi soir que le PS ait selon lui confondu « la victime et les auteurs d’actes criminels » en se réjouissant à la fois pour la famille du soldat israélien et pour celles des prisonniers palestiniens libérés en échange. « Je regrette infiniment en cette journée de joie le trouble créé par la déclaration du PS visant à se réjouir dans le même temps pour la famille Shalit et les familles de prisonniers palestiniens. Cela revient à confondre la victime et les auteurs d’actes criminels », a jugé Me Patrick Klugman, lui-même conseiller de Paris PS.

« Je regrette infiniment en cette journée de joie le trouble créé par la déclaration du PS visant à se réjouir dans le même temps pour la famille Shalit et les familles de prisonniers palestiniens. Cela revient à confondre la victime et les auteurs d’actes criminels », a jugé Me Patrick Klugman, lui-même conseiller de Paris PS. « Je note et je me réjouis que la position du PS n’est pas celle de François Hollande », le candidat à la présidentielle, a-t-il toutefois ajouté.

Par Europe1.fr avec AFP - Publié le 18 octobre 2011 à 20h37

mardi 18 octobre 2011

Un "sioniste de gôche" m'écrit

Joel Baron, écrivain a ajouté un nouveau commentaire sur votre message "Un blanc sioniste contre 1000 bougnoules!" :
Quand on voit les images de Guilad Shalit et celles des terroristes palestiniens libérés, on ne peut qu'ètre saisi par le contraste. Shalit maigre, presque cadavérique, blème, les yeux cernés de noir, titubant sur ses jambes. Et les terroristes gras, joufflus, fessus, bedonnant, pétant de santé. C'est toute la différence entre un Etat qui sanctifie la vie humaine, et une organisation terroriste qui envoie des gosses de 13 ans se faire exploser dans des autobus.

"sioniste de gôche" est un oxymore (2 termes incompatibles). Rappelons que c'est la "gôche" sioniste qui a nettoyé ethniquement la Palestine en 48, rasé la presque totalité des villages palestiniens, églises, mosquées, et cimetières compris, conquis, occupé et colonisé la Cisjordanie, etc.
Si je comprends bien mon correspondant, les Palestiniens devraient faire de longs séjours dans les geôles sionistes. Ils échapperont à l'occupation, au chômage, à la faim, aux maladies et à la misère.
Finalement, les "sionistes de gôche" ne comprennent sincèrement pas pourquoi les Palestiniens refusent l'occupation sioniste, qui contribue à leur épanouissement. C'est à vous désespérer de faire le bien.

lundi 17 octobre 2011

L'institut du monde arabe tombe sous l'emprise franco-sioniste

L'IMA, c'est l'Institut du Monde arabe, dont la mission première est de faire connaître la culture et la civilisation arabes aux Français et par extension, au monde occidental en général. Son objectif, est-il indiqué dans son acte fondateur (1987), est «de développer la connaissance du monde arabe, d'animer une recherche en profondeur sur sa langue, ses valeurs culturelles et spirituelles, ainsi que de favoriser les échanges et la coopération, en particulier dans les domaines des sciences et des techniques, entre la France et le monde arabe, contribuant par là au développement des relations entre celui-ci et l'Europe».
Aussi, quelle ne fut pas la surprise d'apprendre la nomination, par le président français, Nicolas Sarkozy, du député UMP des Bouches-du-Rhône, Renaud Muselier à cette haute fonction.
L'atterrissage de M. Muselier à l'IMA pose en fait problème. Outre l'incompétence du Monsieur pour tout ce qui est du Monde arabe, ce qui est encore plus grave est que M.Muselier est un «ami» déclaré d'Israël et un soutien zélé de sa politique de colonisation des territoires palestiniens occupés. Dès lors, comment peut-on confier une telle mission à quelqu'un qui ne cache pas ses accointances avec les milieux sionistes, par son activité au sein du groupe d'amitié «France-Israël» au Parlement français?

mercredi 12 octobre 2011

Un blanc sioniste contre 1000 bougnoules!

Les médias "blancs judéo-chrétiens" se gargarisent à l'envi des termes de l'échange. 1 soldat sioniste (d'une armée d'occupation) contre plus de MILLE prisonniers palestiniens!!
Ah, le sang sioniste, comme il est précieux!
Admirez la proportion!
Ce que ces médias oublient de dire, c'est que l'écrasante majorité des prisonniers palestiniens sont des otages aux mains de l'armée d'occupation sioniste. Dans quelques mois, cette armée va pénétrer chaque soir dans les Territoires (supposés être sous la protection de "l'autorité " palestinienne), et arrêter 10, 20 ou 30 palestiniens, grâce à la "détention administrative": pas besoin de procès, d'avocat, l'enfermement à discrétion. Ainsi sera reconstitué le cheptel des prisonniers. Et ainsi les sionistes pourront libérer 1000 autres prisonniers contre UN sioniste dont le sort a ému le monde entier.

vendredi 7 octobre 2011

L'arroseur arrosé: Sarkozy se fait moucher par le Turc

Notre président, à l'image de ses héros sionistes préférés, a voulu rouler les mécaniques contre la Turquie, à propos des Arméniens. Mal lui en a pris. Il a reçu un direct dans les gencives. Comme ses héros sionistes.
ANKARA (Reuters) - La Turquie a conseillé vendredi à la France d'affronter son passé colonial avant de donner des leçons aux autres pays, en réponse aux déclarations de Nicolas Sarkozy donnant quelques mois à Ankara pour reconnaître le génocide arménien de 1915.
En visite à Erevan, le président français a averti que, faute de reconnaissance dans les mois à venir par la Turquie du massacre de 1,5 million d'Arméniens, la France modifierait sa législation pour que le négationnisme du génocide arménien soit condamné au pénal.
Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmed Davutoglu n'a pas tardé à réagir lors d'une conférence de presse:
"Ceux qui ne sont pas capables d'affronter leur propre histoire parce qu'ils ont mené une politique colonialiste pendant des siècles, parce qu'ils traitent leurs étrangers comme des citoyens de seconde zone, n'ont pas à donner une leçon d'histoire à la Turquie."

jeudi 6 octobre 2011

Le CRIF n'apprécie pas l'humour des Guignols. Quand on s'attaque à Israël...

es Guignols de l’Info, cette parodie au vitriol diffusée par Canal +, est sympathique en général. Lorsque je le peux, il m’arrive de regarder ces amusantes marionnettes se pavanant, grotesques quelquefois ou tout simplement risibles, caricatures des personnages qu’elles sont censées être. On m’a rapporté cependant que les gentilles petites marionnettes du mercredi 5 octobre 2011 se sont à un moment distinguées dans la bêtise.
Je vous disais que cette marionnette était apparue à un moment tenant un sac en plastique de couleur bleu. Il y eut approximativement alors le commentaire suivant :
« Eh bien, il a réussi à mettre les Palestiniens dans la poubelle et c’est vrai qu’il a mis 50 ans pour le faire. »
Voilà une étrangeté qui me sidère et qui confine à l’aveuglement.

L'UEJF et SOS Racisme: une touchante complicité pour Israël

L’Union des Etudiants Juifs de France et SOS Racisme
Sous l’égide de Beit Esther – FJF vous invitent pour
Le Concert du Vivre Ensemble
Soirée exceptionnelle présentée par Elie CHOURAQUI
De Paris à Jérusalem,
Une soirée musicale de partage à travers les cultures
Du Gospel au Jazz, de l’Oratorio à l’Oriental,
Pour promouvoir le Vivre Ensemble et la Paix
Pour lutter contre les préjugés

Pour les beurs, les blacks, les musulmans et les progressistes membres de SOS Racisme, allez chanter sous l'égide du drapeau bleu blanc sans se préoccuper des sujets qui fâchent: occupation, colonisation, check-points, routes de l'apartheid.
Chantez et dansez avec les sionistes!

mardi 4 octobre 2011

Le CRIF n'aime pas une émission sur France 2. Il va réagir au plus haut niveau. SARKO?

De très nombreuses personnes nous ont dit leur émotion et leur écœurement à la vue du documentaire de France 2 du 3 octobre 2011: "un Œil sur la Planète". A ma connaissance, jamais une émission TV grand public n'avait suscité une telle réaction. Chacun en fustige le parti prix violemment anti-israélien.

Il va de soi que le CRIF va réagir, aussi bien du côté de France 2 que du côté du CSA. Cependant nous allons nous laisser le temps de visionner clairement les documents et les analyser. Ici comme ailleurs la réaction immédiate peut être gravement contre productive, quand elle reste au niveau des généralités ou pis encore quand elle s'appuie sur des informations de seconde main.

lundi 3 octobre 2011

L'ogre sioniste "négocie" en dévorant ce qui reste de la Palestine avec la bénédiction de l'Amérique

USA / ISRAEL
Les USA saluent l'accueil favorable réservé par Netanyahou à la proposition du Quartet. Les Etats-Unis ont salué la volonté d'Israël de reprendre les négociations avec les Palestiniens, et d'avoir accepté le plan du Quartet. Dans un communiqué, la porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland a appelé une nouvelle fois Israéliens et Palestiniens "à reprendre les négociations sans conditions préalables, selon le calendrier proposé par le Quartet, meilleur moyen de faire avancer leurs intérêts, de résoudre leurs divergences, et de réaliser la vision à deux Etats du président."

dimanche 25 septembre 2011

Les SIONISTES accusent Mahmoud Abbas d'ANTISEMITISME

Ah l'antisémitisme! S'il n'existait pas, il faudrait l'inventer. C'est tellement pratique! Toute critique contre l'état sioniste devient de l'antisémitisme.
ABBAS a osé dire que, dans le futur état palestinien, les colons devraient dégager. Je ne reviens pas sur les circonstances dans lesquelles ces colons se sont accaparés de ces territoires.
Netanyahou, dans sa réponse devant l'ONU a utilisé le terme allemand utilisé par les nazis "Judenrein" pour faire trembler l'assistance et rappeler les malheurs du peuple juif et que chasser les colons sionistes reviendrait à faire comme les nazis.
Donc ABBAS a été antisémite dans son discours devant l'ONU.
Le sionisme est tellement pernicieux qu'il ne recule devant rien, même pas les raisonnements les plus absurdes et les plus éculés.

Le SILENCE des pays arabes sur le nucléaire israélien

AIEA : les pays arabes n'ont pas condamné la politique nucléaire d'Israël (Guysen.International.News)
Les Etats arabes ont tenu parole : comme ils l'avaient assuré, ils n'ont pas déposé cette année de résolution condamnant la politique nucléaire d'Israël lors de la conférence générale de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), ce vendredi. Cette décision vise à « créer une base de confiance » dans le cadre des négociations sur une zone sans armes nucléaires au Moyen-Orient, alors qu'une conférence sur le sujet doit avoir lieu en 2012, a indiqué un diplomate arabe de haut rang. En effet, les Etats signataires du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) ont avalisé il y a deux ans la tenue en 2012 d'une conférence pour débattre d'une interdiction des armes de destruction massive dans tout le Proche-Orient.

mercredi 21 septembre 2011

Après les massacres, l'armée sioniste "soigne" des enfants palestiniens sous l'oeil des caméras

D'une agence de presse sioniste:
180 enfants palestiniens atteints d’un cancer sont actuellement soignés à l’hôpital Hadassah de Jérusalem. Ils ont participé à une excursion avec leurs familles organisée par L’Administration Civile, l’un des organes de l’Unité de l’Armée Israélienne responsable de la Coordination des Activités Gouvernementales dans les Territoires.
Dans le cadre des efforts déployés pour améliorer le bien-être et pour remonter le moral des patients, des enfants qui sont atteints d’un cancer et qui sont soignés en Israël sont partis en excursion en dehors de l’hôpital avec leurs parents. Ces enfants sont originaires de Judée-Samarie et sont soignés à l’hôpital Hadassah de Jérusalem. Parmi eux, 50 ont déjà subi une greffe de la moelle osseuse…

La HARGNE de l'OGRE SIONISTE à négocier! Miam! Miam!

Le régime sioniste veut poursuivre les négociations, sans conditions. Pourquoi? Un chiffre illustre tout. En 18 ans de "négociations", le nombre des colons sionistes dans les territoires occupés de la Cisjordanie est passé de 150 000 à 550 000, et il continue d'augmenter chaque jour, c'est-à-dire, concrètement, des Palestiniens expulsés, leurs maisons détruites, de nouveaux barrages, de nouvelles routes de l'apartheid réservées aux colons sionistes, etc.
Cette histoire, c'est comme si le loup négociait avec l'agneau de la manière dont il veut le bouffer.

mardi 20 septembre 2011

Attention: le monde sioniste lance sa chaîne d'information internationale

C'est le 21 septembre que Jewish News 1 (JN1) devrait commencer à diffuser ses programmes au Proche-Orient, en Europe ainsi qu'en Amérique du Nord. Cette nouvelle chaîne qui entend trouver sa place parmi les chaînes d'information internationales affiche un credo explicite : "tout ce qui intéresse les Juifs".
Jewish News 1, dont les studios viennent d'être inaugurés à Tel Aviv, émettra 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 en s'appuyant sur un réseau de 12 correspondants non israéliens situés dans 6 pays. De nouveaux journalistes devraient être prochainement recrutés en Israël, en Europe et en Russie. Dans un premier temps, les programmes seront diffusés en anglais avant d'être déclinés en français, italien, hébreu, russe et allemand.
Selon le rédacteur en chef de JN1, Alexander Zanzer, "Jewish News 1 est d'abord et avant tout une chaîne juive qui propose des informations sur le monde juif et toutes les questions qui s'y rapportent. Une part importante de nos reportages porteront sur Israël". La chaîne a d'ores-et-déjà obtenu un entretien avec le réalisateur Steven Spielberg.
Jewish News 1 a été fondée à l'initiative de deux hommes d'affaire, Igor Kolomoisky et Vadim Rabinovich, qui président par ailleurs l'European Jewish Union. A ce jour, leur investissement s'élèvre à environ 3,6 millions d'euros. Selon les journalistes de JN1, la chaîne jouira d'une liberté éditoriale totale et n'est rattachée à aucun courant politique ou religieux.

lundi 19 septembre 2011

Ségolène Royal, ou la "sionisation" des esprits des socialistes.

Dimanche, Ségolène R. était interviewée sur une radio juive. Elle s'est déclarée opposée à l'indépendance unilatérale des Palestiniens. Il faut négocier et arriver à un compromis entre l'exigence d'un état palestinien et la "sécurité d'Israël".
5e puissance nucléaire et 4e exportateur mondial d'armements, le régime sioniste a besoin d'assurer sa "sécurité". Pour les non-initiés, cette exigence, martelée par l'establishment sioniste, Sarko, Obama, Fabius et les autres, signifie que les frontières du futur état (croupion) palestinien seront surveillées par les forces sionistes. Des fois qu'un terroriste s'introduirait en Palestine.
Par ailleurs, Royal a réalisé l'exploit pendant toute l'interview sur le conflit de ne jamais prononcer les mots "occupation" ou colonisation"
Qu'est-ce que vous dites? Was ist das?

LE MEPRIS DES SIONISTES POUR L'INTELLIGENCE DU MONDE

ONU / NETANYAHOU
Lors du Conseil des ministres, le Premier ministre Benjamin Netanyahou a tourné en dérision le fonctionnement des votes à l'Assemblée générale "où n'importe quelle résolution peut être adoptée". L'Assemblée générale "peut même décider que le soleil se lève à l'ouest et se couche à l'est", a -t-il ironisé.

dimanche 18 septembre 2011

UNE PALESTINE... JUDENREIN ?

Les sionistes vivent un moment difficile, et le monde se TAIT ! Où sont Merkel, Sarkozy, Obama, Lanzmann.... ?
Un crime historique va être commis sous nos yeux, équivalent à la Shoa. C'est Lieberman qui nous l'annonce, ce grand démocrate expert en transfert de populations.
Imaginez! Les Palestiniens, ces bougnoules de 3e catégorie, projettent de chasser les colons sionistes des terres que ces derniers ont accaparées, les rendre "Judenfrei", des terres promises par l'Eternel au peuple juif, sur le futur état croupion que les sionistes, dans leur grande générosité, leur accorderont dans quelques années, sur 50% de la Cisjordanie, si les Palestiniens se montrent obéissants et baisent la main de leur maître sioniste.
Comment faire une VRAIE PAIX avec des énergumènes pareils? Pauvres sionistes!

samedi 17 septembre 2011

JUDENREIN ???

Les sionistes vivent un moment difficile, et le monde se TAIT ! Où sont Merkel, Sarkozy, Obama, Lanzmann.... ?
Un crime historique va être commis sous nos yeux, équivalent à la Shoa. C'est Lieberman qui nous l'annonce, ce grand démocrate expert en transfert de populations.
Imaginez! Les Palestiniens, ces bougnoules de 3e catégorie, projettent de chasser les colons sionistes des terres que ces derniers ont accaparées, les rendre "Judenfrei", des terres promises par l'Eternel au peuple juif, sur le futur état croupion que les sionistes, dans leur grande générosité, leur accorderont dans quelques années, sur 50% de la Cisjordanie, si les Palestiniens se montrent obéissants et baisent la main de leur maître sioniste.
Comment faire une VRAIE PAIX avec des énergumènes pareils? Pauvres sionistes!

vendredi 16 septembre 2011

Les sionistes degainent la phraséologie nazie... contre les (pauvres) Palestiniens!

On connaît l'amalgame entre antisionisme et antisémitisme pour terrifier les critiques de la politique sioniste.
On connaît aussi l'utilisation des termes autour de la Shoa pour faire avaler les menaces de "génocide" sur Israël, puissance nucléaire.
On se rappelle des comparaisons abusives de dirigeants arabes qualifiés de "Hitler", comme Nasser et Arafat.
Et voilà qu'on ressort un terme utilisé par les nazis pour "purifier" l'Europe de ses juifs: JUDENREIN, "pure de toute présence juive.
Et pourquoi? Parce que les palestiniens veulent récupérer la Cisjordanie en chassant les colons sionistes qui se sont installés à l'ombre des tanks et des hélicoptères, en détruisant et en assassinant et en expulsant.
Le sang de Lieberman n'a fait qu'un tour. Il a ordonné de déposer une plainte officielle à l’ONU à propos de la déclaration palestinienne en comparant les propos du Palestinien à ceux d’Hitler exigeant une Allemagne Judenrein.

Si les sionistes croient que le monde va verser une larme. On est vaccinés.

LE ROYAUME-UNI SE SOUMET AUX PRESSIONS SIONISTES

C'en est fini de la poursuite sur le sol britannique des criminels de guerre étrangers. Les responsables sionistes peuvent parader à Londres les mains tâchées du sang des enfants palestiniens.

"Les britanniques modifient leur loi pour protéger les responsables israéliens de poursuites
Le Royaume-Uni a approuvé, jeudi 15 septembre 2011, un amendement à la loi de compétence universelle, qui avait permis à des particuliers d'obtenir un mandat d'arrêt visant des dignitaires israéliens en visite au Royaume-Uni, pour des crimes de guerre."

mercredi 14 septembre 2011

Des "personnalités" musulmanes françaises au secours du soldat de l'armée d'occupation sioniste Gilad Shalit

On aura tout vu. Le CRIF leur a bien lavé le cerveau. Il faut dire qu'ils ont été reçus par Sarkozy, ces caniches qui n'ont même pas demandé la fin de l'occupation sioniste.
Voici le communiqué triomphal du CRIF:
Depuis 1906 jours, le soldat franco-israélien est retenu en captivité par le Hamas dans la bande de Gaza. Le père de Gilad Shalit s’est entretenu avec le président Nicolas Sarkozy à l'Elysée, puis a poursuivi ses échanges avec quinze représentants français de la communauté musulmane. Ces derniers ont exprimé leur souhait de voir le jeune otage bénéficier d’un traitement médical et qu’il puisse retrouver sa famille et ses amis.
lors de cette réunion avec Noam Shalit, il y avait les personnalités suivantes: Karim Benkamla , Communauté musulmane de Paris ; Mohamed Benali, chef de la communauté musulmane du 15ème arrondissement de Paris; Imam Gassama Bilhal de Paris; Imam Abdelkader Berkaoui d'Antony ; Fatima Masud, chef de la communauté musulmane d'Antony; Imam Abdullah Gakou, président de la communauté islamique de Suresnes; Imam Mohamed Tahar Akila de Colombes; Moussa Niambele, président de la communauté mulsulmane de Montreux; Imam Naeem Chaudry de la Courneuve; Imam Mohamed Azizi d'Issy-les-Moulineaux, Diana Toutou, président de la communauté musulmane de Stains; Imam Houzi Akbaghali de Roissy-en-Brie, et l'Imam Bentounes Azizi des Souffis. Egalement présent, le Rabbin Michel Serfaty, président de l’association pour l'amitié judéo-musulmane de France.

mardi 13 septembre 2011

Grand meeting "judéo-sioniste" pour la paix sous l'égide du CRIF. Cherchez l'erreur!

EN 18 ANS DE "NEGOCIATIONS" LE NOMBRE DES COLONS EST PASSE DE 150 000 A 550 000. ET LES JUDEO-SIONISTES VEULENT QUE CA CONTINUE.

Grand Meeting des Amis d’Israël pour la Paix mardi 20 septembre au Théâtre du Gymnase
Sur l'initiative de Claude Goasguen, président du groupe d'amitié France-Israël à l'Assemblée nationale, de Jean-Pierre Plancade, Président du groupe d'amitié France-Israël au Sénat, les Amis d'Israël pour la Paix organisent un meeting sur le thème :
« Pour la reprise des négociations directes entre Israéliens et Palestiniens,
Contre toute résolution unilatérale à l’ONU,
Deux peuples, deux Etats,
Les Amis d’Israël se mobilisent pour une paix négociée, pour la démocratie, pour la liberté,
contre le terrorisme et le fanatisme »,
Mardi 20 septembre 2011 à 18h30
au Théâtre du Gymnase - 38, boulevard Bonne Nouvelle - 75010 Paris

LE DEDAIN SIONISTE ET LE PRINTEMPS ARABE

Un ministre sioniste important, Matan Vilnaï, a déclaré, Le Figaro du 12 septembre, "On pourra peut-être parler de printemps arabe dans 100 ou 200 ans".
Ah, c'était le bon temps où l'état sioniste se voulait la "seule démocratie" de la région! Sic et resic. Un système impérial qui a expulsé 95% des Palestiniens vivant sur leurs terres depuis des siècles, et qui s'est transformé en occupant barbare, cynique, agressif, maniant la détention administrative, euphémisme pour désigner les dizaines de milliers de Palestiniens passés par les geôles sionistes et torturés à l'occasion.
Cela rappelle aussi la fameuse phrase de Barak: "Israël est une villa dans la jungle".

dimanche 11 septembre 2011

LE TERRORISME D'ETAT AMERICAIN: 1000 FOIS LE 9/11

Et c'est reparti pour le 10e anniversaire d'un "attentat" terroriste, en fait un complot bienvenu pour façonner le Moyen-Orient selon le plan de domination américano-sioniste.
Et même, que valent les 2800 morts américains comparés aux centaines de milliers de morts rien qu'en Irak dans une guerre illégale et injuste?
Et comparés aux 20 000 morts libanais sous les bombes israéliennes dans une aventure de conquête et de domination?
C'est juste pour suggérer au TPI qui est à la recherche de criminels de guerre. Ah oui j'oubliais: ces derniers doivent être des bougnoules, des blacks, ou des gens qui n'ont pas su obéir à temps aux ordres de l'impérialisme américain (comme les Serbes).

samedi 10 septembre 2011

Gilad Shalid et le puissant lobby sioniste

Le père du soldat de l'armée d'occupation sioniste enlevé par le Hamas se balade dans le monde comme un chef d'état. On n'en aurait pas fait le 100e pour un général américain. D'où vient cette puissance? Ci-dessous un article du CRIF:

"Israël serait prêt à libérer 1000 prisonniers palestiniens en échange du soldat Gilad Shalit, prisonnier du mouvement islamiste Hamas depuis cinq ans, a affirmé, jeudi 8 septembre 2011, son père pour qui tout vote sur un Etat palestinien à l'ONU doit être lié à sa libération.

"Israël est prêt à libérer 1000 prisonniers palestiniens en échange de mon fils", a déclaré Noam Shalit lors d'une conférence de presse tenue à l'issue d'une visite aux Nations unies visant à rencontrer les ambassadeurs à l'ONU. Un tel échange de prisonniers a déjà été proposé aux deux parties, notamment par le biais de médiateurs allemands mais, selon Noam Shalit, dont le fils possède également la nationalité française, les Palestiniens ont rejeté cette offre. "Quand un accord sera trouvé, j'espère très bientôt, Israël sera prêt à libérer beaucoup d'autres prisonniers dont la détention, de mon point de vue, n'est plus pertinente", a également assuré Noam Shalit. "La captivité de Gilad empêche malheureusement la libération de nombreux prisonniers palestiniens", a-t-il ajouté. Le père de Gilad Shalit a expliqué qu'il avait rencontré les ambassadeurs à l'ONU de plusieurs pays afin de leur demander de conditionner leur vote sur la création d'un Etat palestinien à sa libération.

jeudi 1 septembre 2011

LE CSA OBEIT FISSA AU CRIF !

Sud Radio a reçu de la part du CSA, réuni en urgence en huis clos, une mise en demeure de veiller à « ne pas encourager des comportements discriminatoires ». Il s’agit d’une mesure inhabituelle et grave dans la hiérarchie des sanctions du CSA, particulièrement significative pour une station qui avait obtenu il y a très peu de temps de la part de ce même CSA l’attribution d’une fréquence rare et convoitée pour émettre d’Ile de France. Il faut féliciter les organisations (BNVCA en particulier) qui ont attiré l’attention sur l’émission « Liberté de parole » du 22 août 2011, dans laquelle une auditrice a exprimé à l’antenne les stéréotypes habituels sur le « puissant lobby juif » qui soutiendrait DSK, sans que d’aucune façon l’animateur de l’émission (Eric Mazet) lui fasse la moindre remarque sur le caractère antisémite de ses paroles. Bien au contraire c’est ce dernier qui de façon répétée avait poussé les auditeurs à s’exprimer sur le « lobby juif » après avoir trouvé « très forts » les propos d’un auditeur du matin qui avait vomi ces mêmes clichés à l’antenne.

mercredi 31 août 2011

LE CRIF ET SON IMAM DE SERVICE (CHALGOUNI)

Lors de la dernière soirée du Ramadan, lundi 29 aout 2011, précédant la journée de l’Aid el Fitr, le président du CRIF, Richard Prasquier, a partagé le repas de rupture de jeune avec l’imam Hassen Chalghoumi dans sa mosquée de Drancy.

A cette soirée à laquelle participaient entre autres le député-maire de Drancy, Jean Christophe Lagarde, un conseiller de l’Ambassade des Etats Unis, le professeur Gilles Kepel, de l’IEP, étaient présents de nombreux représentants des communautés musulmanes en France et d’organisations interreligieuses ainsi que des membres des associations d’originaires de divers pays musulmans, comme le Pakistan, l’Iran, l’Egypte ou l’Afghanistan. Le « printemps arabe » fut au centre des discours. La communauté juive de Drancy, dont les liens avec la mosquée sont étroits, était venue en nombre, sous la direction du rabbin Amar. Ce repas fut, une fois de plus, une belle manifestation de fraternité dans une ville particulièrement symbolique.




mardi 30 août 2011

SARKO surenchérit dans son sionisme!

Que ne ferait notre président pour plaire à ses amis sionistes?
Ignorant superbement les 11 000 prisonniers politiques palestiniens qui croupissent dans les geôles sionistes, il verse une larme attendrie sur le seul, l'unique, prisonnier de guerre aux mains de la résistance. Il vient de lui écrire une lettre personnelle où il lui redit: "La France ne vous oublie pas, nous sommes au contraire particulièrement proches de vous en ce triste anniversaire que vos ravisseurs vous auront à nouveau empêché de passer libre avec ceux que vous aimez".

lundi 29 août 2011

L'EMPRISE SIONISTE SUR LES MUSULMANS EN AMERIQUE

On sait avec quelle brutalité et quelles méthodes impériales le régime sioniste a réussi à s'incruster dans une région qui lui foncièrement hostile, se condamnant à des guerres sans fin et un expansionnisme véhément.
Mais le régime sioniste sait aussi faire patte de velours et se présenter comme un pays qui aspire à la paix, toujours la main tendue vers les voisins arabes. Cette propagande, avec la complicité des gouvernants et des médias occidentaux, prend parfois des aspects cocasses, lorsque des musulmans, ignorant la tragédie de leurs "frères" vivant sous la botte sioniste, se rendent à l'ambassade sioniste de Washington pour le repas de rupture du jeûne.
"Michael Oren, ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, a offert jeudi 25 Août 2011, un Iftar, le repas qui marque la rupture du jeûne du Ramadan, en l’honneur de responsables musulmans américains.Parmi ses 65 convives figuraient, Akbar Ahmed, titulaire de la chaire des études islamiques à l’Université américaine et Abdullah Antepli, titulaire de la chaire de l’Islam à Duke University."

Peut-être que ces dignitaires "musulmans" ont béni l'occupant sioniste des lieux saints de Al-Qouds, nouveaux gardiens de la Mosquée Al-Aqsa.

mercredi 24 août 2011

L'Egypte sous la surveillance américano-sioniste.

Cantor à Jérusalem : "la poursuite de l'aide américaine à l’Égypte est liée au maintien du traité de paix avec Israël" (Guysen.International.News)
"Il est de la plus haute importance pour la poursuite de l'aide américaine à l’Égypte que le gouvernement égyptien reste signataire du traité de paix avec Israël", a averti mardi le dirigeant de la majorité républicaine à la Chambre des Représentants aux États-Unis, Eric Cantor. Lors d'une conférence de presse à Jérusalem, il a affirmé que "l'Amérique soutient ceux qui soutiennent la paix" et "au Congrès nous voulons voi r quels sont ceux qui soutiennent la paix", a-t-il ajouté.

mardi 23 août 2011

Comment la "croix rouge" sioniste arnaque la Croix Rouge Internationale


Afin d'être reconnu par la Croix Rouge Internationale, au même titre que le Croissant rouge, le Maguen David Adom doit se conformer aux exigences de cette organisation internationale. Ainsi, le Maguen David Adom (MDA) ne pourra plus agir en Judée-Samarie, considérée comme étant "au-delà de la ligne verte" et ne faisant pas partie de l'Etat d'Israël, selon les critères internationaux. Ne pas se conformer à cette obligation empêcherait le MDA de recevoir une subvention de 1,5 millions de dollars. Le MDA entend contourner cette obligation en transférant les ambulances et les services de secours à l'autorité des localités juives de Judée-Samarie et en modifiant le logo.

lundi 22 août 2011

Le président sioniste a le culot de "célébrer" le ramadan en présence de diplomate égyptien

Les sionistes ne manquent pas de culot. Ecraser les Palestiniens et célébrer le ramadan en leur souhaitant cyniquement de "bonnes fêtes".
Le plus étrange, et le plus triste, c'est la présence du diplomate égyptien. Espérons que le dîner ne lui est pas resté en travers de la gorge.
"Le président israélien a invité l’ambassadeur adjoint de l'Egypte, Mustafa al-Kuni, au dîner marquant le mois du Ramadan organisé à la résidence présidentielle de Jérusalem, dimanche 21 août 2011 au soir, au milieu des querelles entre les deux pays et malgré les tirs de roquettes incessants sur le sud d’Israël.
le président israélien a affirmé qu’Israël et l'Egypte avait tous deux un véritable intérêt à ce que la péninsule du Sinaï redevienne une « péninsule de la paix ».

Une "péninsule de paix" sous la botte sioniste évidemment.

dimanche 21 août 2011

Le combat héroïque contre la mainmise sioniste et le nettoyage ethnique en Cisjordanie


Vendredi 12 août, a eu lieu la manifestation hebdomadaire organisée par le Comité populaire de Kufr Qaddum, village situé à 20 km à l'est de Qalqilia, au nord de la Cisjordanie. Malgré la canicule et le fait que la plupart des participants jeûnaient pour le Ramadan, un groupe impressionnant d'environ deux cents personnes a commencé à marcher vers la colonie israélienne illégale de Qadumim. Construite sur une langue de terre saillante, en violation du droit international, à dix-sept kilomètres de la Ligne verte, la colonie a emmené avec elle le vol des terres, les restrictions de circulation et le harcèlement arbitraire qui caractérisent l'incursion sioniste en Palestine.
Kufr Qaddoum défend ses droits contre la colonie illégale Qadumim
Après avoir passé la dernière maison du village, la foule bruyante et pleine d'entrain s'est retrouvée face à deux groupes de soldats israéliens : l'un bloquant, avec la police des frontières, la route vers Qadumim, et l'autre sur un terrain plus élevé sur la gauche, sur une crête qui surplombe une oliveraie. Certains manifestants ont pu apercevoir que les soldats qui étaient sur la gauche étaient armés de fusils à balles caoutchouc-acier. Après un arrêt que la foule a mis à profit pour crier sa colère aux forces de l'occupation et réaffirmer ses droits à la liberté et à l'auto-détermination face à un nettoyage ethnique minutieusement planifié, l'armée a ouvert le feu par des salves de grenades lacrymogènes.