jeudi 1 juillet 2010

Un "bon arabe" au service des sionistes

Ce matin, à l'antenne d'une radio judéo-sioniste, interview d'un arabe, enfin n'allez pas croire à une forme de tolérance inespérée, car il s'agissait d'un "bon arabe", espèce de harki en voie de disparition, mais que les Occidentaux adorent, tout en les méprisant secrètement.
Donc c'était un arabe, le conseiller de l'imam de Drancy (le triste caniche du CRIF), journaliste et écrivain, prétendait-il. Pourquoi pas? Avec ses positions, les éditions Grasset lui seront ouvertes.
Le journaliste buvait du petit lait. L'arabe acquiesçait à tout. Sur les affreux extrémistes musulmans, sur la mairie du PCF qui avait nommé un gymnase au nom de Salah Hamouri, le "terroriste" condamné par la justice israélienne, sur la non-importation du conflit en France...
Il me rappelait un autre arabe qui se déclarait sioniste sur cette antenne et qui avait même exposé au salon du livre du Bnai Brit (franc-maçonnerie juive internationale). Lui aussi avait vu son bouquin publié chez Grasset.
C'est un créneau à prendre. Il y a de la place. Mais après ces deux-là, il faut faire preuve d'imagination pour se montrer plus sionistes que les juifs.

yacobous@yahoo.fr
Dernier roman: Le Printemps des Sayanim, éditions l'Harmattan.

4 commentaires:

  1. "franc maconnerie juive internationale"...Tout a coup, en lisant cette expression, on se sent transporte dans l'espace et dans le temps. Un leger doute subsiste cependant: Paris 1895 avec l'ineffable Drumont? Berlin 1933? Moscou ou Prague 1949? Non, rassurez-vous. Il ne s'agit que d'un Juif de plus qui, a Paris et en 2010, pratique le sport juif ancestral: la haine de soi et la calomnie de ses correlegionnaires aupres des Gentils. Depuis Yossef ben Matatiahou (Flavius Josephe, pour les intimes)le Peuple juif a connu a chaque generation des excites de la plume qui mettent leur talent au service des Maitres du moment. Le talent est variable, mais le desir de se singulariser reste le meme.

    RépondreSupprimer
  2. Sans doute parce qu'il n'a pas été recruté le petit cohen par le Mossad, pour nourrir un tel sentiment d'abandon et de haine de soi.
    Ignoble petit homme qui aurait voulu être arabe mais qui a du se coltiner l'affreux nom de Cohen.
    Il faut aller jusqu'au bout et demander à changer de nom afin de coller au personnage.

    Le Parti antisioniste nourrit bien ? Et Yahia et Dieudonné et Soral ? toujours bien antisémites ?

    Un cas de démence ce type. Je vais le dire à toute ma communauté na ! NanNNN ! Je vais prévenir le Mossad et ils enverrons un Kidon !

    MDR !

    RépondreSupprimer
  3. Le conseiller de chalghoumi, c'est farid hannache...

    Quand au traitre an b'nai brith, je vois pas trop c'est qui, mais j'imagine SIFAOUI!!!

    RépondreSupprimer
  4. Ce Dieudonné fait recette en se foutant de l’État le plus puissant de la région mais se garde de mettre son cachet au service du croissant rouge palestinien.
    QUELLE HONTE!!!

    RépondreSupprimer