mercredi 26 octobre 2011

L'Occident colonial et le printemps arabe

Après avoir soutenu les dictatures, qui ont fait le sale boulot, c'est-à-dire éradiquer les forces sociales et syndicales progressistes, leur avoir vendu des armes et récupéré leurs richesses, voilà que l'Occident se préoccupe de démocratie et de droit des des femmes.
"La France sera "vigilante à ce que les valeurs que nous avons défendues aux côtés du peuple libyen soient respectées : l'alternance démocratique, le respect de la personne humaine, l'égalité des droits entre l'homme et la femme. Pour nous c'est absolument essentiel", a expliqué lundi 24 octobre, Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères. Tout en rappelant que le nouvel homme fort de Tripoli, le président Moustapha Abdeljalil, avait assuré que les Libyens étaient des "musulmans modérés", Alain Juppé a cependant concédé : "C'est un problème pour nous, notamment en ce qui concerne le respect de la dignité de la femme".
Curieusement (sic) cet Occident laisse prospérer une des monarchies les plus obscurantistes, les plus obscènes, les plus viles, où on connaît le mépris et la soumission des femmes. Mais cette monarchie est la complice de l'Amérique, des sionistes, et du complexe militaro-industriel occidental. Alors vive l'Arabie Saoudite!!!

3 commentaires:

  1. Ouf! Je croyais que Jacob Cohen parlait de la monarchie marocaine qu'il a servie avec zèle et devoùment pendant des années en propageant son idéologie à la faculté de droit de Casablanca.

    RépondreSupprimer
  2. ça fait un bien fou de lire des propos aussi censés... quand allons-nous nous réveiller et cessez d'être manipulables et serviles ?
    L’histoire (coloniale) se répète tristement.

    RépondreSupprimer