dimanche 1 août 2010

La METAMORPHOSE: Du Juif au sioniste

Ceux qui voudraient faire une référence quelconque au livre de Kafka sont animés par des "préjugés antisémites".
Il est réconfortant de ne plus voir le Juif comme un être malingre plongé dans les études ou un artiste sensible et itinérant. Le sioniste est désormais un superman fort, dominateur, violent, arrogant, sûr de lui, et j'en passe. En 60 ans, il n'a cessé de donner des preuves de son statut de vainqueur sûr de son bon droit au mépris de la justice et de la morale. Il serait fastidieux d'en faire une liste. Mais malgré une puissance incontestée, une domination brutale, une administration juive ignorant superbement les 20% de "goïm" résiduels, l'Etat sioniste ne peut laisser le moindre répit à ces occupants ancestraux qui rappellent hélas, par leur seule existence, l'histoire de cette terre. Et donc, les autorités sionistes ont fait raser les misérables bicoques de 300 bédouins, laissant sur place femmes enfants vieillards au milieu de leurs gravats.
Voir vidéo: http://www.guardian.co.uk/world/video/2010/jul/28/palestinian-territories-israel
Voir ces policiers armés jusqu'aux dents contre de pauvres hères! Comme l'Histoire peut devenir ironique et cruelle!

yacobous@yahoo.fr
Dernier roman: Le Printemps des Sayanim, éditions l'Harmattan.

9 commentaires:

  1. A voir ces tristes images, il en ressort que le droit international est du pipeau et l'ONU un machin.
    Mais, j'enfonce des portes ouvertes.

    " qui sème le vent, récoltera la tempête "

    RépondreSupprimer
  2. Sur la viceo, on voit les soldats israeliens chassés ces pauvres bedouins sous les yeux des cameras. Ils sont fiers ou quoi ? Quelle arrogance !

    RépondreSupprimer
  3. Cruel, oui, mais je ne vois pas l'ironie. Ce sont les juifs pauvres qui ont été laissés derrière en Allemagne et en Pologne dans les camps. Les banquiers juifs Warburg de la HAPAG-Lloyds (siège social à New york) chargeaient 4 fois le prix du voyage normal aux juifs aisés pour fuir sur ses paquebots de luxe, de 1933 à 1939. Ce fut une "sélection non-naturelle" pour éliminer les plus faibles d'entre les juifs. Même les quotas d'immigration étaient encouragés, dans les pays d'accueil, par les juifs déjà présents, afin d'éviter l'arrivé de ces juifs trop compétiteurs. Ce n'est pas une solidarité dans le sens que les chrétiens la concoivent.

    RépondreSupprimer
  4. Un des rares Juifs à qui je dis CHAPEAU ! vous avez beaucoup de courage !

    RépondreSupprimer
  5. Les Juifs du Nouveau (et de l'Ancien) Mellah de Meknes peuvent-ils applaudir a la hargne de Jacob Cohen contre le sionisme? Si le sionisme ne les avait pas SAUVES a tmps, ils seraient restes au Maroc, obliges de baiser les pieds et les mains (sinon le reste...)de leurs "concitoyens". Ah! Nostalgie de la dhimmitude, quand tu nous tiens!

    RépondreSupprimer
  6. Mr/Mme Anonyme,
    Le sionisme a sauvé les juifs du Maroc ? Faites-moi rire! Arretez de falsifier l'histoire et soyez juste. Je vous invite à lire le fameux ouvrage de l'historien Haïm Zafrani où il parle d'une manière neutre et objective de la situation des juifs au Maroc sous les regnes de Mohammed V et Hassan II. Vous savez apres 1948, 1956 et 1967 beaucoup de familles juives sont restées au Maroc (Casablanca, Rabat, Meknes, Fes, Marrakech, Agadir, Tanger...) et elles n'ont jamais étaient "obligés de baiser les pieds et les mains ni le reste" comme vous dites.
    Croyez vous que le sionisme a rendu les juifs marocains heureux en amenant à une terre volée et violée où la vie aujourd'hui y est dure et chère ?
    Interrogez n'importe quel juif, honnete, ayant vecu au Maroc d'antan il vous dira: "Ya'hsra 'ala zman" "Ya'hsra 'ala lmaghrib di zman".

    RépondreSupprimer
  7. hey bey, vous vous ne rigolez pas, votre accuité est totale et ne soufffre d'aucune exeption.

    bref, du super taf, je vais acheter votre livre pour en savoir plus.

    RépondreSupprimer
  8. Holà pas trop vite, cette histoire est mythique, le peuple juif a de tout temps été ce qu'il est encore, c'est à dire un peuple sûr de lui et dominateur, dont le vœux depuis deux mille ans est, demain Jérusalem. c'est bizarre, nous avons là tous les marqueurs de ce qui est appelé sionisme... Mais alors ? cette histoire d'être malingre plongé dans les études ou d'artiste sensible et itinérant, c'est quoi ?
    tenez un texte un peu plus sincère : http://www.comlive.net/La-Question-Du-Sionisme,158250,1080.htm
    bien argumenté, et qui ressemble bien plus à la réalité. qu'en pensez vous Mr Cohen ?

    RépondreSupprimer
  9. j'ai oublié que la citation n'est pas de moi il faut rendre à César ce qui lui appartient : Mr Charles De Gaulle, peu de temps avant que la révolution des obsédés sexuels, dont des pédophiles revendiqués, ne le chasse du pouvoir...

    RépondreSupprimer