mardi 9 octobre 2012

Jacob Cohen: Lettre ouverte (No 3) à François Hollande


Jacob Cohen: Lettre ouverte (No 3) à François Hollande
Monsieur le Président,
Avec tout le respect que l'on vous doit par les usages constitutionnels, je vous exprime ma totale désapprobation concernant vos positions sur les questions communautaires. Vous êtes fanatiquement partisan du lobby sioniste incarné par le CRIF et vous protégez les activités criminelles de son bras armé: la ligue de défense juive.

Lorsque vous déclarez: "j'ai réaffirmé l'intransigeance qui sera celle des pouvoirs publics pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme. Rien ne doit être toléré, rien ne doit passer. Tout acte, tout propos sera poursuivi avec la plus grande fermeté" (8-10-2012), cela va contre la réalité.
De fait, dans votre esprit et dans les actes de votre gouvernement, votre justice et votre fermeté ne s'exercent que pour sur-protéger les juifs du CRIF. Les autres sont des sous-citoyens.
Car, si "rien ne doit être toléré", comment se fait-il que ceux qui m'ont agressé à 2 reprises, le 12 mars et le 5 juillet, n'aient jamais été inquiétés? Pourtant ils sont connus. Ce sont des membres de la LDJ qui ont filmé, revendiqué et posté leurs forfaits sur leur site.
Est-ce parce que je suis un écrivain anti-sioniste, c'est-à-dire persona non grata par le CRIF? Est-ce que votre complaisance pour le CRIF vous pousse à épouser toutes ses positions et à ne pas protéger les citoyens adversaires du CRIF?
Est-ce qu'un citoyen comme moi peut espérer obtenir une réponse de votre auguste personnage? Ou me laisserez-vous croire que, décidément, votre présidence n'aura que pour seul objectif la défense de l'Etat sioniste dans toutes ses manifestations coloniales et de son lobby agissant sur le territoire de France?
Je vous prie d'agréer, selon les usages constitutionnels, mes respectueuses salutations.
Jacob Cohen
Paris, le 9 octobre 2012.
Publié par Dé-manipulations

1 commentaire:

  1. Ce site ne semble pas exister. J'ai essayé avec http:// et www.

    RépondreSupprimer