vendredi 24 juin 2011

INCRUSTER LA SHOA DANS LA TETE DES ARABES. DANS QUEL BUT?

Et dire qu'un universitaire palestinien, oui, PALESTINIEN, se laisse prendre dans cette opération démagogique qui renforce l'assise du pouvoir sioniste:

Mohammed Daoudi Dajani, professeur à l’Université Al-Quds de Jérusalem et membre du Comité de conscience du Projet Aladin, faisait partie de la délégation qui s’est rendue le 1er février 2011 dernier à Auschwitz. Il a écrit cet article pour le New York Times avec Robert Satloff, auteur de « Parmi les justes : Histoires perdues de l’holocauste à l’intérieur des pays arabes »:

Devrait-on enseigner l’histoire de la Shoah dans les écoles palestiniennes et arabes? Ce n'est pas une question d’ordre académique. Beaucoup d’organisations politiques arabes et palestiniennes ont réagi brusquement à l’annonce récente d’un nouveau programme en cours d'élaboration par l'UNRWA, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens. Ce programme, destiné aux écoles de Gaza, prévoit d’inclure des références historiques à la Shoah. Leur réaction souligne l'urgence de répondre à cette question fondamentale: Les palestiniens (et les autres Arabes) doivent-ils en apprendre plus sur la Shoah ? L’histoire de cette tragédie doit-elle être incluse dans les programmes scolaires?

Pour nous - un sociologue palestinien, et un historien juif américain - la réponse est oui.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire