mardi 12 juillet 2016

Jacob COHEN "négasioniste"



Jacob COHEN « négasioniste » 

On ne remerciera jamais assez Gilad Atzmon pour sa remarquable trouvaille linguistique sur le « juif tribal ». Je viens d’en voir une illustration, à mes dépens.
J’ai reçu une demande d’amitié sur Facebook de la part de Dinah Douieb (https://www.facebook.com/dinah.douieb?fref=ts) qui, tout en paraissant juive, m’avait semblé une personne ouverte et tolérante. De plus musicienne. Je lui ai donc accordé mon amitié, en postant sur sa page, comme message de bienvenue, la 4e de couverture de « Confessions d’un sayan ».
Le ciel m’est tombé sur la tête. Cette personne m’a immédiatement « bloqué » avec un message incendiaire du style : On ne se connaît pas et j’ose lui adresser une info sur un roman publié par une maison d’édition dirigée par un personnage plus que douteux.
Cela aurait pu s’arrêter là, mais… Cette Douieb a une amie Pascale Boukobza (https://www.facebook.com/pascale.boukobza?fref=ts) une juive a priori du même acabit : libérale, ouverte, sympathique, dynamique, intello, civilisée, sans préjugés, intégrée, bref l’image de ces juifs dont on peut penser qu’ils pourraient s’élever au-dessus des éléments de propagande bassement communautaristes.
C’était sans compter avec le fameux réflexe « tribal » qui saisit le juif, indépendamment de son niveau intellectuel et social.
Cette fameuse Boukobza a posté ceci sur ma page Facebook :
 
Pascale Boukobza tagged you in a post.
Pascale Boukobza
July 11 at 10:24pm
Whaouuu quelques un de mes amis ont Jacob Cohen en ami c vraiment une ordure qui a oublié d ou il vient ......un negasioniste juif je pensais pas que ça existait .....je suis quelqu'un de très ouvert ...mais ça jamais qu il aille au diable 😈 ttes les vérités ne sont pas bonnes à dire surtout de certaines personnes ...bonne soirée et merci àDinah Douïebb je te love

Et tout cela UNIQUEMENT parce que j’ai publié un livre chez KontreKulture. C’est un délire que la seule évocation, même indirecte ou allusive, de Alain Soral, suscite chez beaucoup de juifs dont l’instinct tribal resurgit avec une violence inouïe, leur faisant perdre tout sens de la mesure, de la courtoisie, et du « vivre ensemble ».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire